Billet écrit sous contrainte

Le Collectif E.N.D.B réclame des boards (un brief pour la réalisation de films dans le langage publicitaire). Agences de Pub, TV Prod, répondez à leur appel, ils sont plutôt du genre furieux (tu parles, des grands malades oui). Ils n’arrêteront leur lutte que quand ils auront eu plus de boards et plus de liberté créative !

C’est l’opération bloggers la plus nase que à laquelle j’ai participé : pas nourri, pas gâté, même pas rémunéré, enfermé avec un minitel dans une pièce flippante pendant une journée et une nuit (et sans pass VIP), juste séquestré… Envoyez leur des boards quoi (j’ai résisté aussi longtemps que possible mais j’ai craqué quand ils m’ont dit que je pourrais retrouver twitter si j’obéissais).

7 Replies to “Billet écrit sous contrainte”

  1. Au nom de twitter (et au mien) je peux bien te le dire, sans toi c’est nul et ne pas t’octroyer le pass VIP de la séquestration c’est à croire qu’il n’avait pas fait les trous des cagoules en face de leurs yeux… Requinque toi bien avant Cannes (toutes ces paillettes, côtes de veau, mojito, soleil d’un coup ça va faire un choc)

  2. A mon avis y’en aura deux trois réfugiés dans la salle de bain comme d’hab !
    (pis on peut faire un break dans le génocide sinon)

  3. william > voilà fais ça, et puis ça te libère du coup le 11 septembre c’est cool
    Cécile > évidemment, la violence c’est toujours bien 😉

  4. J’en ai recraché mon jus d’orange de rire, sal.ud, j’en ai partout sur l’ordi ! Mince, mais tu voyais un rapport entre les deux ? Je distinguais totalement les deux situations 😎

    Bon, je le garde, alors.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *