Ykone est lancé

Dès que Olivier et Mathieu m’ont présenté leur projet il y a quelques mois, j’y ai cru à tel point que j’ai eu très envie de les aider. Ykone a été lancé lundi et va très vite -j’en suis sûr- devenir un lieu de référence pour tous les passionnés d’une mode toujours plus démocratisée : un espace communautaire, une encyclopédie et des actualités portant sur les créateurs mais aussi d’autres talents tels que stylistes ou photographes. En bref, un nouvel espace social dédié à la mode qui tient ses promesse jusque là. Le plus simple est d’aller juger sur pièce, on peut aussi profiter d’une visite guidée en vidéo.

Ykone.com | The Social Fashion Experience from Ykone on Vimeo.

Le mystère Twitter

Depuis quelques mois, la presse tente de comprendre et mettre à portée du grand public cet étranger outil de microblogging qu’est twitter. Libé avait ouvert le bal en France avec une couverture sur le phénomène dans le monde politique l’été dernier. Très (trop ?) anglé donc réducteur pour un service encore aussi peu démocratisé. Le dernier papier en date dans Les inrockuptibles de cette semaine ne réussit toujours pas à produire l’article de référence qu’on attend.

twitter-les-inrocks

Si la presse peine à comprendre le phénomène, c’est qu’il n’est pas simple et qu’aucun utilisateur ne l’explique finalement de la même façon. Les bénéfices sont vécus différemment selon son usage souvent lié à la taille et la typologie de sa communauté. Ils s’étendent du pur communautaire – parfois nombriliste mais toujours avec une connexion permanente avec ses réseaux- au partage de l’information brute en temps réel – de l’anecdotique à la grande histoire.

Il m’aura fallu plusieurs mois et une taille critique du nombre de mes followers pour mesurer la dimension polymorphe de l’outil : il est bien question de garder à distance le lien avec ses contacts voire ses amis mais aussi de s’appuyer sur la communauté pour être alerté ou mieux comprendre un fait d’actualité. C’est à la fois le partage en direct des impressions ressenties devant Koh Lanta ou le soutien à un ami pris dans les intempéries du sud ouest. C’est à la fois le fil d’infos des grands newsmag en ligne et l’accès direct à certains de leur redacteur en chef.

Repérer l’info qui compte n’est pas un enjeu : elle est immédiatement pointée du tweet par plusieurs membres de sa communauté. Pour mesurer vraiment ses atouts, il s’agit de vivre l’expérience plus que 2 jours, le temps d’écrire un papier. Il faut constituer sa communauté et s’y faire accepter, démontrer sa régularité sans tomber dans l’excès et utiliser l’espace comme un laboratoire pour y pratiquer des tests in vivo.

Pas simple donc pour les journalistes de vulgariser Twitter pour leurs lecteurs sans tomber dans la caricature. Courage, le plus dur reste à venir, les commandes sur le sujet risquent de pleuvoir dans les mois qui viennent.

Point sur l’Influence Digitale en 3 minutes chrono

Vu chez Guillaume, une vidéo qui faute de prospective réussit l’exploit de couvrir les principaux circuits actuels d’influence et distribution de l’information online en quelques minutes et en évitant les raccourcis conduisant à la contre vérité. Seul regret : des propositions de mesure de l’influence très en retard par rapport aux derniers consensus sur le sujet.

The Online Media from RealWire on Vimeo.

La vidéo a été développée par l’agence britannique de distribution de news RealWire. Update : Et comme en matière d’influence en général et d’influence digitale en particulier, on est au taquet, celui qui est devenu un véritable champion des RP ajoute une dimension très juste à ce que la vidéo aurait pu mieux dire.

In plain English

Je ne me lasse pas de la capacité didactique et ludique des vidéos proposées depuis plus d’un an par Commoncraft. Je n’ai par exemple toujours pas trouvé de meilleure façon d’expliquer rapidement l’intérêt du microblogging qu’en montrant les 40 premières secondes de cette vidéo (ou plus si affinité).

Bonne nouvelle, ça existe aussi en version Blogs, Podcasting, RSS, Wikis, Social networking, Social bookmarking, Online photo sharing et, dernier en date, Social media.

Avec LinkedIn, on mesure assez bien comment le format peut devenir un booster pour faire du viral…

Agenda de la semaine

Lundi : les Fleurs du Mâle de Gaultier nous promet de fêter le nouvel hédonisme sur les balades fold de Hey Hey My My. J’y serai, très en retard, mais j’y serai…

Mardi : Meet Ten privée à 3

Mercredi : à l’occasion de la sortie en salle de Bee Movie, dernier film des studios DreamWorks, Passage Pieton lance avec Upian un jeu qui vise à aider l’association SOS Villages d’Enfants. N’attendez donc pas ce 12 décembre pour courir butiner…
 

La soirée sera placée sous le signe de la détente et du zen avec séances de massage à la clé, l’ensemble promis par les You to You. Ca ne se rate pas.

Jeudi : dîner de Noël avec mon équipe. Du coup, je ne serai pas à la soirée Ladies Room qui attise pourtant ma curiosité.

Vendredi : visite des nouveaux locaux de mon pote Laurent.

Un peu chargé, je ne vois pas exactement où caser la mission cadeaux de Noël que j’ai raté ce week-end pour cause de grippe qui ma laissé sous la couette toute la journée. Tout juste eu le temps de voter pour la Journée du Bonheur

Les français sur Facebook

Découvert grâce à Cédric sur Twitter qui a repéré un article sur Adscriptor, le service publicitaire de ciblage comportemental permet de choisir avec précisions les profils qu’on souhaite cibler mais révèle surtout au passage la typologie des utilisateurs de Facebook à ce jour. Si quelqu’un se demandait comment Facebook allait utiliser la multitude de données personnelles extirpées de ses membres, c’est un début de réponse et on n’en est probablement qu’aux prémices. Résister à Facebook pourrait devenir aussi pour cette raison très tendance dans les prochaines semaines…

Si on regarde de plus près la réalité des utilisateurs français, les chiffres sont :

  • 530.700 français ont créé leur profil
  • 170.380 sont des hommes, 187.160 des femmes (173.160 non déclarés)
  • 328.040 sont âgés de 15 à 25 ans soit 61%, 203.380 de 25 à 35 et 39.600 de 35 à 65 ans
  • 48.100 se déclarent libéraux, 18.340 modérés et 7.540 conservateurs dont on peut surtout retenir que 456.720 français ne révèlent pas leur engagement politique
  • 111.940 sont célibataires alors que 30.720 sont mariés, près de la moitié des français indiquant leur statut marital

Du côté de l’Europe, le classement en nombre de profils est le suivant :

  1. Angleterre : près de 7 millions
  2. Suède : 983.640
  3. Norvège : 938.760
  4. France : 530.700
  5. Allemagne : 301.200
  6. Espagne : 204.480
  7. Ireland : 154.180
  8. Italy : 136.680
  9. Pays-Bas : 126.820
  10. Suisse : 117.800

On remarque sans surprise la longueur d’avance des pays du nord, l’Allemagne restant étonnamment en retrait.

Le Web 2.0 pour les nuls

Rendre simples les idées complexes. C’est le grand challenge de tout communicant. Les acteurs du net l’ont compris et favorisent la multiplication depuis quelques semaines de formats qui visent à rendre accessibles à tous les terminologies, parfois obscures pour les néophytes, du Web 2.0.

Frédéric vient de lancer le blog Webilius qui propose dans sa première phase de compiler les meilleures images du web qui expliquent un concept en une seule image plutôt qu’un long texte. En tant que spécialiste international des textes trop longs, je suis très fan de la démarche et je vais forcément aller y puiser pleins d’idées passionnantes.

Webilusweb 3.0

Dans un autre genre, la société Commoncraft, justement spécialisée dans l'”explanation”, voit ses vidéos largement relayées depuis quelques mois grâce à leurs mises à disposition sur la plateforme YouTube. Comprendre le RSS, le social bookmarking (voir ci-dessous), le social networking et les wikis devient un jeu d’enfant.

Le métier marcom de demain ?

Community_manager C’est la question d’un journaliste à laquelle j’ai du répondre ce matin : "si vous deviez orienter un étudiant qui souhaite faire du marketing ou de la communication, quel métier lui conseilleriez-vous". J’ai la conviction, sans doute un peu teintée de mon activité RP, que le futur réside dans la capacité à gérer les communautés d’individus. Qu’on l’appelle Community Manager ou administrateur de communautés, celui qui sait maîtriser les relations avec des personnes au sein de groupes d’intérêts, liés par affinités dans des réseaux sociaux, a un bel avenir devant lui. C’est évident à court terme mais de façon plus prospective, je ne le lis finalement nulle part de façon analytique. Pour aller un peu vite, on peut dire qu’on savait gérer des influencers (RP), des individus (marketing relationnel), des masses d’individus (publicité), des consommateurs (activation commerciale ex-trade marketing), des clients acquis (fidélisation et communication éditoriale) mais l’avènement des réseaux sociaux impose un nouveau métier. Vite et de façon un peu désorganisée. Ca me semble légitime dans l’environnement des RP, ce sont les profils que je recherche aujourd’hui.