Urgence au Darfour

Puisque les médias notamment audiovisuels ne font pas leur boulot sur le sujet, il est temps de se bouger vraiment. Pour signer la pétition comme l’ont déjà fait de nombreux artistes, sportifs et intellectuels, cliquez sur la bannière.

Excès des médias pour le débat

D’accord, les Français se passionnent pour les élections. Qui s’en plaindra ? On est passé à 2 doigts de Bayrou descendant les Champs-Elysées sur un char, les stars se bousculent au meeting-concerts de l’entre-deux tours qui réunissent 35 à 60.000 personnes… A ce rythme, le perdant du second tour se verra probablement proposer des ponts d’or pour tourner dans des pubs dignes d’un Zidane (genre Sarko pour Volvic, Sego pour Generali). Tout va bien.

Le problème, c’est que c’est classiquement le type d’engouement qui provoque des excès dans les médias. Tiens par exemple, depuis hier, LE sujet des JT, c’est la préparation du débat. Ce qui passe par la couleur du décor lumineux à ce qu’on dit, les détails du mobilier jusqu’au matériau utilisé dans la fabrication des chaises pour pas glisser, les anecdotes du réalisateur Jérôme Revon qui nous réexplique tous les aléas possibles du direct qu’on connaissait déjà depuis Guy Lux. On aura suivi tout le processus étape par étape, du studio de Boulogne vide à la révélation du décor complet ce soir. Je risque de dire un truc qui va choquer mais franchement, on s’en tape gravement, non ?

Ceci dit, l’engouement des français pour la politique apporte son lot de bonnes nouvelles en plus d’un élan démocratique retrouvé. On retiendra que Versac devient le premier blogueur français selon un classement proposé par le moteur Wikio. C’est au moins l’occasion d’un post tordant, je suis client.

Dimanche responsable

A une semaine des élections et malgré le temps estival qui pousse à la légèreté, j’ai envie de traiter deux sujets sérieux.

D’abord, Grégory m’informe d’une opération lancée demain par la société pour laquelle il travaille. Intitulée "Travailler autrement pour une planète plus verte", elle vise à inciter les professionnels à se déplacer moins dans le cadre de leur job, en utilisant une solution de collaboration et réunion à distance. Evidemment, quand on sait que la société est Genesys Conferencing, on mesure bien l’intérêt business (pas sûr que la SNCF ou Air France auraient adopté la même démarche…), mais c’est une opération intelligente et responsable, je soutiens donc. J’aime bien notamment le Calculateur Meeting Center.

Travailler autrement pour une planète plus verte
Recommandé par des Influenceurs

Deuxième sujet : après un tour d’horizon des newsmags, quotidiens et des programmes infos de nos grands networks ce week-end, je trouve absolument insupportable de constater encore un manque d’espaces consacrés à la tragédie qui se déroule en ce moment même au Darfour. Certes, une guerre civile complexe, sans image, c’est pas très vendeur. Bien sûr, on est passé de rien à un peu. Mais je pense sincèrement que nos media ne pratiquent pas leur devoir d’information, que les politiques ne les aident pas suffisamment à le faire en plaçant le sujet au coeur des débats. On notera les actions des ONG (notamment Action Contre la Faim avec Samuel Le Bihan) et la bonne idée de Google pour combler ce manque d’image et sensibiliser les internautes. Et, désolé pour la légèreté, je me souviens de deux épisodes d’une simple série américaine (Urgences / ER) qui ont sans doute plus fait pour sensibiliser l’opinion publique que bien des articles, il y a probablement encore des initiatives à mener de ce côté là. Et il reste les blogueurs pour se mettre au service d’un buzz utile en invitant à signer l’appel de l’association Sauvez Le Darfour.

Sauver le Darfour
Recommandé par des Influenceurs

les blogueurs mis à l’honneur par latribune.fr

La_tribuneDans la série "j’ai un avis sur tout", je suis aujourd’hui invité par latribune.fr à partager mon point de vue sur l’opportunité ou le risque que représente le foisonnement d’information sur le net. Nous serons en tout une vingtaine de "bloggueurs" invités par le site média qui multiplie les signaux d’intérêt pour les nouvelles communautés. C’est forcément gratifiant et ça confirme une tendance que j’avais déjà notée : je suis (largement) plus régulièrement invité en tant que blogueur qu’en tant que directeur d’agence de RP. Si quelqu’un veut m’inviter à livrer mon point de vue sur le sujet, je devrais réussir à avoir un avis sur ça aussi…

TF1 réussit ses nouveaux blogs

C’est dans une discrétion assez surprenante mais forcément souhaitée par TF1 qu’ont été lancés les blogs de journalistes de la rédaction de TF1/LCI. Et pourtant, je trouve que c’est un cas intéressant : des journalistes établis et reconnus jouant le jeu de la blogosphère, c’est finalement assez rare. Et ils semblent tous tenir leurs promesses, annoncées clairement dans la présentation, depuis le lancement mi-mars.

  • Michel Scott, depuis le 21 mars, a déjà posté 7 messages qui livrent ses "anecdotes de reportage et les indiscrétions sur ses dossiers de prédilection : de Kaboul à Bogota’.
  • Patricia Allémonière, également grand reporter, revient depuis le 19 mars sur "ce qu’elle n’a pas eu le temps de dire dans les éditions"
  • Francine Buchi propose depuis le 19 mars de publier les photos et vidéos des internautes qui témoignent du changement climatique
  • Pierre Grange a, depuis le 16 mars, analysé en 2 notes très illustrées (par Dailymotion… puis Wat !) 2 sujets chauds dans son blog consacré à l’éducation
  • Fabrice Collaro nous permet de vivre les coulisses de ses reportages depuis le 20 mars dans son blog consacré aux nouvelles technos.

Fabrice_collaroPour ne m’arrêter que sur l’un d’entre eux, parce que j’aime bien ce qu’il fait et le sujet qu’il traite, Fabrice Collaro nous livre un regard forcément passionnant quand on fait mon boulot. Photos et vidéos à l’appui, on plonge dans les coulisses et même si c’est un peu lissé, on sent bien qu’il y aura avec le temps quelques anecdotes croustillantes sur la communication des entreprises. Seuls 2 sujets en 4 notes ont été traités jusque-là : le lancement de la PlayStation et les 15 ans de Disneyland Paris, avec nouveauté techno olfactive. J’attends la suite avec impatience.

Sinon, c’est sans doute moi (c’est forcément moi) mais je n’ai pas trouvé de flux RSS pour suivre en temps réels les nouveaux posts. Et il semble y avoir un bug qui empêche de poster des commentaires (ou alors ils sont modérés mais ce serait pas mal de le dire dans ce cas). Si monsieur TF1 pouvait faire quelque chose…

Exclusivité mondiale

Vous ne lirez l’info nulle part ailleurs. Ni dans les sondage du Figaro JDD Parisien RTL LCI Le Monde IPSOS BVA CSA. Ni dans les boules de cristal des plus grands voyants du monde entier. Ni dans les billets des plus grands éditorialistes. Après plusieurs jours de mutisme, je sors de ma réserve et, préférant écouter mon courage plutôt que les multiples groupes de pression qui m’entourent, j’ai décidé de vous révéler en exclusivité mondiale le grand vainqueur de ces éléctions présidentielles 2007.

Continue reading “Exclusivité mondiale”

EGOland

Ce blog m’a apporté récemment quelques petits plaisirs qui flattent l’égo. Je déteste globalement lire sur les blogs de mes petits camarades "regardez l’article qui parle de moi et qui dit que je suis le plus grand blogueur du monde" alors je fais de mon mieux pour garder ces petits plaisirs pour moi. Donc, on va dire que les deux informations qui suivent relèvent de l’info et pas de l’égo, ok ?

Continue reading “EGOland”

Les RP par le menu

J’ai depuis longtemps abandonné l’idée d’expliquer à mes proches en quoi consistait mon métier. Les rares fois où j’ai pris quelques minutes pour le faire de façon aussi précise que possible, en essayant de trouver les mots justes, la réponse a invariablement été : “ah, ok, tu fais de la pub en fait”. De toute façon, quand on a compris qu’il est question d’influence en s’appuyant sur des leaders d’opinion et notamment les journalistes, tout le boulot reste à faire.

Alors voilà : mon vrai métier, c’est beaucoup de savoir dans les grandes lignes ce dont tout le monde va parler dans 6 mois, avec plus de précision dans 5 mois, avec encore plus de détail dans 4 mois et ainsi de suite. Pourquoi ? Parce que, sauf si on s’appelle Madonna ou Ora-ïto – qui ne suivent pas la tendance mais la crééent, mieux vaut s’inscrire dans l’air du temps pour avoir une chance de se faire entendre. Encore mieux : l’idéal est de proposer des multiples prismes pour s’intéresser à la même thématique, histoire de varier les plaisirs. Et parce que, sauf si vous déclenchez un scandale international, il y a peu de place pour vous, annonceurs, dans les pages rédactionnelles des médias à l’occasion de grands événements “attendus” type élection présidentielle ou non (on se souvient de la place prise par la mort du pape Jean-Paul II).

Entre la proposition d’une action, son acceptation par la marque et sa mise en oeuvre, il s’écoule plusieurs semaines fatidiques au cours desquelles les mensuels qui seront en kiosque dans 4 mois sont déjà en train de boucler leurs pages. Du coup, pour répondre à la question qui fait fureur sur Google, Comment choisir une bonne agence de RP, la réponse pourrait se trouver dans sa capacité à rebondir sur des sujets qui feront l’actualité 6 mois plus tard. Et je ne parle pas de ce qu’on appelle les marronniers (Saint Valentin, cueillette du muguet, Fête des Mères, départ en vacances, rentrée scolaire, Noël…), enfin pas que.

Cette année, les médias eux-mêmes ont décidé de nous aider dans notre travail de RP, à grand renfort de pages ou émissions consacrées aux événements de 2007. Au-delà de l’incontournable Coupe du Monde de Rugby et de la vague écologique qui va se renforcer encore, ces thèmes vont chercher leur source dans les dates anniversaires, les événements de loisirs (ciné, spectacle, mode) et de sport ainsi que les tendances plus profondes détectées par les bureaux de style parfois plus de 5 ans en avance.

Je mets un peu d’ordre dans tout ça et, avec notamment l’amical support de L’Expansion Tendances et l’émission C’est arrivé en 2007 de Canal +, je vous fais profiter de mon outil de travail en exclu cette semaine. Veinards…

Stars 2.0 en France

Avec un niveau d’engagement personnel varié, stars et célébrités en tout genre tentent l’aventure Web 2.0 en lançant leurs blogs et pages personnelles. J’avais besoin de faire un petit état des lieux, je vous en fait profiter parce que j’ai vraiment un bon fond… Ceci dit, si vous voulez m’aider à compléter, n’hésitez pas.

Radio – Télévision

Acteurs – chanteurs

Le franchissement de la ligne jaune

Si je manque de temps depuis quelques jours pour lire régulièrement mes blogs préférés, je refais par contre en ce moment un tour exhaustif de la presse française pour y identifier les grandes tendances. Parmi les enseignements, on peut relever, sous l’influence de la presse people, une nouvelle liberté de ton sur des sujets touchant à la vie privée auxquels la presse ne touchait pas il n’y a pas si longtemps. Le contenu des tabloïds anglo-saxons débarque en France et ce n’est pas une bonne nouvelle. 

On se souvient de l’émoi soulevé par la révélation de la “fille cachée” de François Mitterand par Paris Match en novembre 1994 ou de l’outing de personnalités dans la même décénnie. On parlait alors de “franchissement de la ligne jaune”. Depuis, la presse s’est largement répandue sur la vie privée des politiques (avec le rendez-vous estival de nos dirigeants avec ou même sans maillot de bain).

Couverture Bon WeekMais cette semaine, c’est l’homosexualité supposée des stars qui semble occuper les esprits. Si la couverture de Bon Week peut laisser planer le doute sur la nature du rapprochement entre Muriel Robin et Anne devenues “inséparables”, l’article va droit au but : “L’humoriste fini de broyer du noir et voit désormais la vie en rose. Les raisons ? Une nouvelle silhouette et, surtout, une nouvelle copine !”.

L’hebdo Public se “contente” de suppositions largement appuyées pour balancer la prétendue homosexualité de 3 acteurs de séries télé qui cartonnent : Wentworth Miller (Prison Break), Edu Del Prado (Un, Dos, Tres) et Justin Kirk (Weeds) avec un encart intitulé “ils sont peut-être gay”.

La télé n’échappe pas à la règle puisque lorsque Charles Berling se rend sur les plateaux pour la promotion du dernier film de Zabou Breitman L’homme de sa vie dans lequel il tient le rôle d’un gay, l’acteur est interrogé sans détour sur sa bisexualité.

Qu’il s’agisse d’un outing ou non, ces dérapages à répétition soulèvent de nombreuses questions. On pourrait presque penser que voir traiter l’homosexualité des célébrités de façon aussi naturelle que la dernière crise d’acnée de Cameron Diaz est une bonne nouvelle. Certain(e)s y participent même probablement de bonne foi. La meilleure nouvelle serait quand même que la vie privée le reste, non ?