D’American Idol à Nouvelle Star

                   Top_10_tv_1 

C’est un véritable raz de marée : l’émission American Idol a été vue par presque 35 millions d’américains sur la Fox alors qu’elle n’en est qu’aux étapes de castings, pourtant réputées plus faibles en audience que la deuxième partie de la saison consacrée aux shows éliminatoires.

L’adaptation française est attendue sur M6 dans le courant du mois de février. Même si Nouvelle Star ne réalise pas les mêmes scores pharaoniques, le programme a su s’imposer après un démarage timide en 2003.  Les audiences moyennes sont ainsi passées de 3,2 millions de téléspectateurs l’année de sa création à 4 millions en 2004 puis 4,3 millions et même des pointes à 6,5 millions en 2005. Un succès largement soutenu par les coups de gueule du jury, en particulier Marianne James, qui n’hésite pas à se révolter contre les choix du public à travers leurs votes. Les bafouillages de Castaldi réussissent presque à ne pas gacher la qualité du programme. L’équipe reste inchangée en 2006 et conserve son jury qui associe à Marianne James (qui a intégré l’émission en 2ème année), Manu Katché et le duo André Manoukian-Dove Attia fidèle depuis l’origine.

L’une des particularités de Nouvelle Star est de voir les challengers transformer plus facilement que les gagnants leur participation en succès voire en carrière. Ainsi, la victoire de Jonathan Cerrada en 2003 a moins marqué que le succès du premier album du finaliste Thierry Amiel, écoulé à plus de 200.000 exemplaires : le lauréat a disparu alors que Thierry Amiel va sortir un deuxième album qui bénéficie déjà d’un très bon bouche à oreille. En 2004, Nouvelle Star 2 a permis à Amel Bent, qui n’était même pas arrivée en finale face au gagnant Steeve Estatof, de cartonner avec sa Philosophie et l’album très R&B qui a suivi. Myriam Abel, la gagnante de la dernière édition, offre 2 premières à l’émission : couronner une candidate pour la première fois et cartonner avec son premier titre, Donne, qui truste les premières places du top 50 depuis sa sortie. A noter quand même le succès du titre sorti par le finaliste Pierrick Lilliu.

En cadeau, le clip du dernier titre du premier album de Thierry Amiel Paradoxes


Clip – Un Jour Arrive
Vidéo envoyée par PRland

Avant que l’ombre…

Ce papier du Monde, qui dévoile quelques-unes des surprises du spectacle et donc à ne lire que si vous n’avez pas acheté il y a presque un an une place pour l’un des concerts restants jusqu’au 29 janvier, synthétise assez bien l’expérience unique du concert de Mylène Farmer à Bercy. Sans en être un fan inconditionnel, Mylène Farmer est sans doute la seule artiste francophone pour laquelle je ne raterais un spectacle que pour raison de grave force majeure. La barre était pourtant particulièrement haute cette fois-ci : un délai de plusieurs mois entre la vente des billets et le concert, des effets d’annonce savamment orchestrés pour un show "gigantesque, conçu pour Bercy, intransportable", une stratégie presse maligne avec une interview dans 7 à 8 qui a marqué les esprits… Et pourtant, on n’est pas déçu. J’ai eu la chance d’assister au premier concert, qui nous a même épargné les agaçants sanglots sur scène pour privilégier une émotion contenue beaucoup plus touchante. L’exploitation maligne de l’espace réussit le tour de force d’allier show gigantesque et communion intimiste (sans rire). Avec en prime quelques moments de légereté absolue, même en cas de plantage sur un titre, qui évite à l’ensemble de ressembler juste à une mécanique bien huilée mais intègre une vraie dimension humaine. On redécouvre le dernier album que j’avais franchement trouvé moyen. On est totalement bluffé par quelques effets de scènes inédits. Je suis ouvert à toute invitation pour y retourner !

Ca va bien finir par me passer

Madonna_sorryMerci à dfromparis pour la pochette en avant première du prochain titre de la Madonne (je crois que j’en ai déjà un peu parlé…) et pour les remixes de 3 titres de l’album précédent. Surtout, on notera au passage que la photo choisie pour le dernier single tend à confirmer la rumeur qui bruisse déjà dans toute l’Europe : maintenant, c’est sûr, elle a tout piqué à Amanda Lear. Allez, on pourra se consoler avec les remixes de Sorry à découvrir le jour de la sortie du single, le 25 janvier.

Sorry

Je suis désolé / Lo siento / Ik ben droevig / Sono spiacente / Perdóname / Forgive me, le dernier album de Madonna tourne en boucle chez moi, dans mon iPod, au bureau, sous le sapin, au sport, bref j’aime assez et même si mes proches ne sont pas encore dégoutés, je tenais à m’excuser parce que ce n’est pas tout à fait prêt de s’arrêter…

Le 25 janvier sortira le single Sorry, deuxième extrait de Confessions on a dance floor sous forme d’un maxi CD. Le clip racontera la suite de celui de Hung Up et sera réalisé par Jamie King (chorégraphe des spectacles de la madonne), ça c’était pour la mauvaise nouvelle. Pour le reste, là où le premier extrait exploitait intelligemment un sample d’Abba (Gimme Gimme), ce sont les Jackson Five qui prêtent la rythmique de Can you feel it sur ce titre. Allez, 30 secondes ici, juste assez pour vous donner une furieuse envie d’écouter la suite.

C’était déjà un challenge sur Hung Up, je mets quiconque au défi de ne pas bouger sur ce titre là. La sortie de l’album coïncide avec ma passion retrouvée pour les nuits sur les dance floors, bizarre…

Top Star Académie ?

Logotop50Quand on regarde de près le classement du top 50 depuis 1 an, il devient difficile de douter de l’impact profond des emissions de téléréalité sur l’industrie du disque en France. Pas de trace de la nouvelle scène française (Juliette, Camille, Vincent Delerme, Cali, Benjamin Biolay, la grande Sophie…) qui remplit les salles mais vend assez peu de disque. Les ventes se font ailleurs et ça risque de n’être qu’un début !

Cette semaine, en 9ème position M. Pokora, souvent présenté comme le Justin Timberlake français, dont on se souvient peu qu’il est issu de l’éphémère groupe Linkup (nov 2003 – août 2004) formé dans le cadre de la 3ème et ultime édition de Popstars. Même si la comparaison est ambitieuse, après tout, Timberlake était également issu d’un boysband, N Sync, qui a cartonné aux US.

En 26ème position, Jenifer aligne un nouveau tube et semble prouver qu’elle est devenue une incontournable de la variété française.

En 28ème position la québéquoise Marilou découverte il y a 4 ans dans l’émission Stars à Domicile.

En 44ème position, Grégory Lemarchal, gagnant de la Star Ac l’année dernière, place déjà le deuxième titre de son album dans le classement.

Et c’est sans compter les cartons récents d’Emma Daumas (StarAc 2) ou Chimène Badi (Popstar 2),  sans parler des succès à venir prévisibles de Georges-Alain Jones (Star Ac 1) dont le clip passe en boucle sur les chaînes musicales, Nolwen Leroy (StarAc 2) dont l’album écrit par Voulzy va être bien soutenu par la maison de disque, Sofia Essaidi (StarAc 3) que la StarAc supporte et que Kamel Ouali chorégraphie… Juste avant le lancement des productions discographiques de la StarAc 5, ça laisse présager d’un dernier trimestre entièrement trusté par la télé réalité.

Ca laisse finalement assez peu de place aux piliers de la variété française, Yannick Noah se contente de la 49ème place, Marc Lavoine de la 40ème, Laam revient en force en 8ème position après un long passage à vide, pas de trace de Zazie (occupée à remplir Bercy), Mylène Farmer (aussi), Lara Fabian (en ce moment à l’Olympia), Calogéro (qui tourne), Goldman (qui compose), Obispo (qui produit), …

Pour la nouvelle scène Mickey 3D (43ème) fait bonne figure et difficile de passer sous silence l’énorme succès de Raphaël et sa caravane, 17ème cette semaine et l’album cartonne. Enfin, Ginie Line (Les 10 commandements, découverte dans "La fureur" d’Arthur) arrive 16ème, Amine est 8ème mais il s’est fait connaître avec Leslie sortie de Graine de Star et Bob Sinclar est 3ème avec… ce qui sert de générique à la StarAc 5 (on y revient….).

Finalement, faut-il regretter cette omniprésence ? Pas sûr si on considère que, sans la StarAc, la place serait sans doute plus laissée à des productions du type Ilona et Pinochio qu’à des chanteurs à texte. Je parie sur un top 50 de plus en plus Starac pour les mois à venir, il va falloir s’y faire.

La Sacem “regarde comment fonctionnent les blogs”

Dans le No man’s land juridique que constituent les blogs, 01 net révèle que, dans la torpeur de l’été, La Sacem étudie la musique sur les blogs. Passer du stade de la compréhension des blogs à celui de la définition d’un cadre juridique connu (donc forcément appliqué) par les blogueurs, le tout avant la fin de l’année : on peut commencer à parler de challenge. Comme on est pour la protection des droits d’auteur, on leur souhaite bonne chance quand même. Ceci dit, quand on sait avec quelle difficulté le CFC gère "les droits des auteurs et les obligations des utilisateurs de leurs oeuvres", quelque chose me dit que c’est pas gagné du côté de la musique.