Sur le net, personne ne vous entend crier

A force de passer une partie de mes journées à lire ce que les discussions des gens sur le net sur le sujets de société qui m’occupent, je perds les 2 mm de recul qui me permettraient peut-être de comprendre comment les entreprises ne se sont toujours pas structurées pour en puiser toute la richesse et l’exploiter. Parce que oui, le gens parlent sur Internet, avec leurs mots, à travers la réalité de leur quotidien, sur une multitude de médias sociaux. Et, grande découverte devant l’éternelle, les questions qu’ils se posent entre eux, recherchant des points de vue et des avis, tournent finalement assez rarement autour des attributs des marques qu’ils vont utiliser ou du bénéfice affiché des produits qu’elles leur proposent. Ce qui ne veut pas dire qu’ils n’attendent pas des réponses des marques face à leur problème de la vie de tous les jours, bien au contraire.

J’ai de plus en plus de mal à trouver que ses discussions constituent des signaux faibles tellement les questions posées et les points d’intérêt sont exprimés clairement pour peu qu’on prenne la peine de les lire. Je suis en train de chercher une image qui illustre ces discussions “enfouies”, je me demande si je ne l’ai pas trouvée…

Dernier picnic de l’été

Après un picnic annulé pour cause de pluie mais remplacé in extremis par un apéro en violet improvisé au Frog, la dernière édition des picnics de l’été se profile jeudi prochain. On attend les piliers, les réguliers, des petits nouveaux, même les québecois ! Le lieu reste à décider sur le groupe Facebook, clôture des votes mercredi prochain. Vous êtes libres de choisir votre lieu bien sûr, en même temps, si vous choisissez le Carrousel, vous rentrerez directement dans la catégorie ami sur Facebook ou ailleurs (comment ça y a tentative de corruption ?).

Toutes les photos sont toujours sur le groupe Flickr. Le groupe Facebook pour voter Carrousel -ahah- est toujours là.

L’auto-partage en test avec Okigo

Mon arrivée à Paris il y a 15 ans a bouleversé plusieurs petits détails dans ma vie. Le premier a été le refus immédiat de la voiture dans une ville bien fournie en transport en commun puis en pistes cyclables puis en vélo en libre-service.

L’émergence de l’auto-partage pourrait changer la donne. Peut-être.

Grâce à l’opportunité de tester gratuitement pendant 1 an le service Okigo lancé en 2007 par Avis et Vinci, je vais commencer à identifier les occurrences, les moments où disposer d’une voiture pendant quelques minutes pour un déplacement dans Paris fait du sens. Aller chercher sa famille avec ses bagages à la gare ? Transporter la télé que je dois acheter chez Darty à la maison ? Rejoindre des amis en banlieue pour une soirée ? Tout ne m’arrivera pas, je mettrai toujours dans la balance d’autres solutions mais je testerai.

L’équipe d’Okigo a eu la bonne idée d’ouvrir le débat sur un forum www.autoenlibreservice.com mais aussi de permettre à 3 de mes lecteurs de juger sur pièce. Les 3 premiers commentateurs de ce billet qui en font la demande auront donc droit à un abonnement gratuit pour l’été jusqu’en septembre.

Joyeux auto-partage j’ai envie de vous dire.

Boucheron ou quand bloguer peut mener à tout

Je me dois de rassurer mes proches en préambule : ici, c’est le vrai Eric Maillard. Juste un tout petit peu changé. Tendance bling bling vous voyez ? Bref, je me suis tout récemment découvert une passion pour la Haute Joaillerie et des bijoux dont j’ignorais jusqu’à il y a peu de temps l’existence. Tout ce que j’en avais vu, c’était sur le doigt de Nicolas Cage dans Sailor et Lula. Ce que j’en ai appris, c’est donc des tonnes de choses, grâce à un programme “délits d’initiés” qui me semble au passage être l’une des plus belles opérations blogueurs de ces derniers mois. Il parait que les journalistes ont droit au même parcours mais c’est tellement coloré de participatif, co-création et discussions que ça aurait pu être créé pour nous. Boucheron a 150 ans et ça va se savoir (c’est mon côté Sylvain Monceau pour les plus pointus).

Boucheron 150 ans

Continue reading “Boucheron ou quand bloguer peut mener à tout”

Breaking News

Enfin une émission avec un concept fort. Ca s’appelle Breaking news, c’est animé par notre chouchou Bruce Toussaint et c’est sur Jimmy jeudi soir à 22h35, rediffusé samedi et dimanche. De l’audience de ce premier numéro dépend la production d’un deuxième. Soutenons Bruce malgré sa baisse de régime le matin depuis le début de la semaine (ou c’est nous peut-être, la baisse de régime ??).

Enchaîné

Cool. une chaîne de blogueurs. Ca faisait longtemps. Celle-ci passe par moi grâce à Cyril. Le principe : 6 choses totalement inintéressantes sur moi. Spontanément, j’ai envie de répondre : voir mes 6 dernières notes. Mais on me dit dans l’oreillette que ça ferait mauvais esprit alors je m’éxecute.

  1. A 3 ans j’étais sur des skis, 10 ans que ça ne m’est plus arrivé (je pleure)
  2. Je ne regarde quasiment plus la télé depuis près d’un an (mais ça va changer, la Nouvelle Star revient)
  3. Je déteste le fromage et mon plat préféré est la fondue savoyarde (va comprendre Charles)
  4. Je suis né petit potelé avec des cheveux fins et frisés (“on ne change pas” – Céline Dion – 1998)
  5. Je bois 2 litres de Coca Light par jour (si mon coach lis ça je suis mort)
  6. Je suis totalement organisé dans mon boulot et totalement désorganisé dans ma vie (c’est con que ça s’arrête là, ça devenait intéressant…)

Il faut que je trouve 6 victimes. Les nominés sont Sandrine, Mélissa et Aurélien, Raphaël  et Myriam (pour faire voyager la chaîne à travers le monde), Jean-Christophe et Pierre-Philippe pour le challenge (pas simple à glisser dans leurs blogs respectifs).

Premier degré s’abstenir

Pourquoi j’ai accepté un truc pareil (voir la bannière en haut à droite) ? Parce que ça m’a été demandé très gentiment, parce que je ne déspespère pas de faire créer une catégorie sénior des plus de 35 ans (tout seul, je gagne, c’est sûr), parce que quelques-uns de mes potes ont accepté aussi (même si je m’aperçois maintenant que mes potes du web, ils sont vraiment bogosses ces enfoirés), parce que je ne savais pas quoi faire de mes photos ratées, parce que ma famille est probablement prête à croire que j’ai vraiment été sélectionné pour un quelconque potentiel… Ca fait suffisamment de raisons, ça, non ?

X Files Geekchic

Hier soir, c’était ma première Geekchic, organisée par Ravana et Fred de Mai. Une bonne occasion de croiser à peu près toute la blogosphère parisienne (et au-delà) et de passer une soirée sympa… jusqu’au jeté de cadeaux qui m’a envoyé directement à la case restaurant.

Parmi les événements de la soirée, j’ai eu le sentiment étrange de noter un flou artistique autour de moi, j’ai donc enquêté grâce à Richard, serial photographer en chef. Pas de doute, autour de moi, les gens ont eu une furieuse tendance à se flouter, seuls deux d’entre eux ont fini par trouver l’antidote.

Continue reading “X Files Geekchic”