Bye bye Second Life

Après quelques semaines de vie dans les mondes virtuels, mon verdict est sans appel : Second Life, c’est à peu près aussi excitant qu’un film de Bergman, l’intelligence en moins. Beaucoup d’espaces "Pour adultes" dont je comprends assez mal l’intérêt (wow les avatards naturistes…). Côté business, il y a finalement peu d’initiatives marquantes. A part Toyota et ses tests de modèles concepts, la personnalisation de modèles chez Reebok ou Suzanne Vega en concert privé, les autres marques présentes (Dior, IBM, Dell, AOL, Reuters, Sony, Nissan, Amazon, Adidas et American Apparel) ne proposent rien de passionnant. Même avec des approches innovantes, comme celle de L’Oréal, ça ne va pas beaucoup plus loin qu’un coup marketing. Pour le reste, je suis d’accord avec l’ensemble de l’analyse de Fred Cavazza. Mais je reste à l’affut, toujours prêt à être convaincu.


Adoptez cette banner

Second Life en flag

Parmi mes expériences de la semaine, il y a eu ma première visite guidée de Second Life. A l’initiative de Fred, nous nous sommes retrouvés à plusieurs pros de la com à l’Atelier BNP Paribas pour partir à l’aventure d’un monde inconnu mais à priori excitant. Evidemment, quelques bugs plus tard, on avait vaguement fait le tour de l’île mais en vrai j’avais déjà un peu visité à un moment moins encombré du monde virtuel. D’ailleurs, j’ai gardé quelques étranges stygmates de mes visites antérieures qui m’ont valu un choc un peu violent.

A peine arrivé, j’ai eu le plaisir de retrouver à l’Atelier quelques connaissances de la vie réelle. L’une d’entre elles a d’ailleurs eu la bonté quasi judéo chrétienne de me faire savoir que j’avais du courage de pousser à ce point le concept de seconde vie. J’ai pas compris sur le coup. Forcément je ne pouvais pas me voir. Une photo envoyée par mail plus tard, c’est devenu plus clair.

                                        Eric_second_life

Si vous vous demandez ce que je fous avec un soutien gorge, ben moi aussi ! J’avais un peu choisi d’être un garçon à l’entrée… Ma Second Life serait donc celle d’un transexuel parce que la machine l’a décidé. On dira ce qu’on veut mais ça fout les j’tons. Quelqu’un sait comment on consulte un psy sur SL ?

Continue reading “Second Life en flag”