Ce n’est pas une fatalité

J’ai reçu ce matin une newletter qui a retenu mon attention. Elle s’intéresse au syndrome du déficit d’attention. Les causes me rappellent quelquechose, l’environnement résonne (je scrute tous les boutons d’ascenseurs depuis ce matin), les symptômes me parlent, il va falloir que je mette en pratique les conseils proposés de toute urgence. En attendant de trouver le temps de dormir, de me nourrir de façon équilibrée et de faire du sport tous les jours, je commence dès aujourd’hui à me rapprocher de mes collègues… Chers collègues qui me lisez, pas d’inquiétude en me voyant me rapprocher, rien de grave, je suis juste en train de combattre le syndrome.

7 Replies to “Ce n’est pas une fatalité”

  1. Deux jours sans nouveaux articles, c’est bizarre!!!! Tu nous referais pas de nouveau une crise existencielle sur ton blog. ; ) On attend ton prochain article avec impatience. : )

  2. dfp > je savais que ça ne résonnerait pas que pour moi…
    Claire > non non pas de crise, promis… Mais merci ça fait plaisir de savoir qu’on créé le manque 😉

  3. Capter l’attention : un bon thème de réflexion pour les marketers…
    A propos du bouton dans l’ascenceur, j’ai lu la même chose dans le bouquin “j’aime ma boîte”. Cette observation m’avait semblée la + pertinente de tout le bouquin ; alors si elle a été pompée, je m’interroge !!
    Je reviendrai sur ce blog bien intéressant.

    Henri K

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *