Comment je suis trop fier…

J’avais promis d’éviter tout show off exagéré, j’étais presque prêt à me limiter sobrement à une simple photo comme ça, en passant, business as usual… J’aurais voulu. Vraiment. Mais, finalement, peux pas.

Tout a commencé ici avec un petit message de fan parmi d’autres qui m’a valu un  pic de visites sur ce blog (dingue le nombre d’internautes qui tapent “Zabou” dans Google…). Puis grâce à Laurent-et-Isabelle-qui-peuvent-dorénavant-me-demander-tout-ce-qu’ils-veulent : la rencontre. Après rectification de ma grossière erreur sur “les noms en compétition chez Dorothée”, on a pu échanger sur son second film en tant que réalisatrice (et co-scénariste), l’homme de sa vie, que j’attends avec impatience “même si j’aurais bien aimé une comédie”, puis enchaîner une bise et une photo juste pour m’assurer que je l’avais pas rêvé.

Avec-ZabouJ’avais promis la preuve en image. A tout ceux qui se demanderaient pourquoi je regarde tout sauf l’objectif avec une tête de raton laveur neurasténique désespérément à la recherche de neurones, c’est juste pour justifier une autre photo la prochaine fois. Evidemment, j’ai honteusement recadré celle-ci pour n’y laisser que 2 personnes choisies totalement au hasard. N’empeche, je suis trop fier, au cas où ce n’était pas clair, Zabou fait partie des rares personnalités que je rêvais de rencontrer. C’est con un fan, non ?

 

 

6 Replies to “Comment je suis trop fier…”

  1. Voila Zabou est dans la base !
    Tu peux noter tous ses films.
    pour y aller il suffit de cliquer sur mon nom.
    il faudra peut etre que tu clic sur recompute une fois logger pour faire apparaitre les nouveautés !

    Bonne notation.

  2. Ben non c’est pas con un fan… moi j’ai une photo avec Emmanuelle Béart (qui est hyper sympa, je l’aime encore plus depui), Charlotte de Turkheim avec qui j’ai bien ri (quand je lui ai dit que j’avais adoré son film elle m’a regardé et répondu : “ah bon? C’était donc vous alors?!” lol) et Marie-France Pisier (beaucoup aimé son livre le bal du gouverneur). Je suis con moi aussi????

  3. dfromparis > Méééé non t’es pas con. Note, toi tu mets pas les photos sur ton blog 😉

  4. Rien n’est jamais con quand il est question d’amour. Je suis heureux pour toi et, en même temps, curieux. Je n’ai jamais vraiment rencontré de personnalités connues que j’admire. Je ne saurai pas quoi dire ou faire. Tu n’as pas du tout l’air con. j’ai pleuré en voyant “Se souvenir des belles choses”. Je ne connais pas bien Zabou Breitman mais ce film m’a touché. Tu as beaucoup de chance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *