Gourmandises honteuses

On pourrait parler de Madeleine de Proust. Ou de souvenirs d’enfance. Mais il s’agit en fait de gourmandises un peu honteuses qui doivent forcément parler à d’autres que moi. Même si leur fonction première n’était pas exactement de ravir les papilles. En voici mon Top 3.

3. Timbres scolaires

Ils laissaient sur la langue un petit goût sucré qu’on ne retrouve plus aujourd’hui. On détestait tous la maîtresse lorsqu’elle nous obligeait à utiliser une éponge pour coller ces timbres scolaires sur un enveloppe. J’ai probablement dépensé une partie de mes économies d’enfant dans des timbres juste pour pouvoir les coller.

 2. Colle Cléopatre

On n’a jamais dit que mes gourmandises étaient originales. L’odeur d’amande douce de la colle Cléopâtre nous renvoie forcément tous à notre enfance. J’ai passé des heures à la sentir. Je ne savais pas qu’elle était comestible et me cachait donc pour la goûter. Elle existe toujours aujourd’hui, dans une boite moins onéreuse.

 1. Pastilles Solutricine Vitamine C

La plus honteuse et la plus gourmande de toute. Parce qu’elle me poussait à faire semblant d’avoir mal à la gorge pour y avoir droit. Les pastilles au goût d’orange sont toujours en vente, le plastique ayant remplacé le métal de la fameuse boîte rectangulaire. Une version sans sucre est désormais en vente libre (sacrilège !).

 

4 Replies to “Gourmandises honteuses”

  1. Ton top 3 me laisse rêveuse.
    Même si l’ordre est inversé dans mon cas, et j’y ajouterai pour la partie olfactive exclusivement l’odeur des polycopiés de mon enfance… (super forte).
    La colle, j’ai trouvé un magasin qui en vend, je m’offre un sniff d’enfance de temps à autre…

  2. Aaaaaaaaaaah les pastilles solutricine… j’en volais dans la pharmacie de ma mère…

  3. ohhhh la colle cléopatra , que de souvenirs, ça sentait trop bon, et moi aussi j’y ai gouté hihi

    Pis la solutricine meme quand j’étaie pas malade j’en mangeais hihi

    Par contre les timbres je préfère l’éponge, j’aime pas le gout des timbres.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *