Guide des nouveaux médias pour CEO à convaincre

Dans la troisième édition de son magazine qui vient de paraître, le cabinet de recherche en technologie Forrester Research propose The Skeptical CEO’s Guide to New Media (pdf). A la fois très simple d’accès, vulgarisateur et mesuré dans ses propos, ce guide va à l’essentiel en quelques points clés qui devraient raisonner à l’oreille à tout chef d’entreprise sceptique sur le sujet. Il vise à fournir des clés pour répondre à des interrogations incontournables telles que : ces nouveaux médias ne forment-ils qu’une mode éphémère ou s’inscrivent-ils dans le long terme ? Les CEO doivent-ils encore attendre ou sont-ils en train de se laisser dépasser par des concurrents déjà engagés ?…

Parmi les éléments de réponse : il n’est pas trop tard mais mieux vaut prendre le temps d’appréhender ces nouveaux médias de la bonne façon si on veut mettre toutes les chances de son côté pour optimiser l’impact. La mauvaise nouvelle : si l’exploitation de ces nouveaux médias implique un investissement financier faible, l’erreur serait de sous-estimer le temps incompressible à y consacrer… Pas forcément bouleversant mais bien vu dans le format et la synthèse pertinente.

Le guide couvre non seulement les blogs, le RSS, le Podcasting et les Wikis mais aussi le P2P et le Metatagging en décrivant média par média : ce que c’est, ce que ce n’est pas, en quoi c’est utile, son niveau de "branchitude " (hype-ometer), les coûts associés, son niveau de maturité et la typologie de ceux qui l’animent aujourd’hui (ownership), toujours dans une perspective business of course.

One Reply to “Guide des nouveaux médias pour CEO à convaincre”

  1. On va lire cela avec attention alors !

    Ce guide ne devrait pas s’adresser qu’aux CEOs mais aussi aux agences… les disparités de compréhension de ce qui se passe sur les blogs sont effarantes (je ne sais pas en ce qui concerne la tienne Eric…). Ceci dit il faut effectivement raison garder et ne pas s’emballer, il y a très probablement dans l’empressement actuel une sur-valorisation de l’intérêt de ce qui se passe dans la blogosphère pour les entreprises… Mais à quel point ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *