Incroyable Mea Culpa

Nous n’étions "que" quelques 10 millions de télespectateurs à 11h00 du soir à voir (ou revoir pour les plus accros), 3 fois de suite en l’espace de 30 minutes, l’intégralité de l’émission avant d’assister au dénouement "tant attendu". Glem et TF1 ont-ils eu peur que le public habituel à cette heure là ne comprenne pas du premier coup ? Bien sûr, tout ça aurait pu éviter de s’étirer en longueur sur plus de 2 mois (TF1 joue en plus les prolongations avec un épisode supplémentaire) mais je suis bien obligé de retourner violemment ma veste suite à ma dernière note sur le sujet : le casting était plutôt bien vu, l’émission parfois franchement drôle (la plupart du temps au 20ème degrés quand même) et je suis sûr que de multiples thèses sur la dimension sociétale relative à la prise de conscience de la fragilité d’un tissu familial face à l’intolérance vont fleurir ici ou là. Ouf, on n’a pas perdu notre soirée…

3 Replies to “Incroyable Mea Culpa”

  1. Désolé Paul, je ne suis pas à ce niveau d’information. Ceci dit, le concept qui repose sur le coup de théâtre rend difficile de reproduire le schéma à l’identique. Mais la suite des aventures de Laurent et Adeline dans un autre format n’est pas à exclure…

  2. Je ne suis pas certaine que l’on n’ait pas perdu notre société. Le tissu familial se fragilise de plus en plus aujourd’hui et il semble que personne ne faire rien pour le rendre plus résistant.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *