Influence et liberté

Pour ceux qui l’ont raté, trève des confiseurs oblige, la grande affaire sur les blogs pendant cette semaine un peu endormie était celle de Loic le Meur podcastant Nicolas Sarkozy. Avec à la clé plus de 400 commentaires sur son blog, dont certains extrêmement virulants, et de nombreux messages sur d’autres blogs (y compris internationaux) provoquant souvent eux-même de nombreux commentaires, le tout justifiant un long podcast de Loïc pour s’expliquer et révéler les dessous de l’organisation de ce "scoop".

Pour faire simple, donc schématique, il y a 2 écoles. D’un côté, ceux qui admirent l’esprit d’entrepreneur de Loïc, sa capacité à innover, foncer droit devant tout en respectant mieux que personne les fameuses règles de la blogosphère (transparence, interactivité…) : les admirateurs irréductibles, quoiqu’il fasse. De l’autre, ceux qui ne voient en Loïc qu’un businessman avisé, prêt à tout pour faire parler de lui, de son bouquin et de sa boîte, quitte à se parer d’une couverture bien factice et peu crédible d’indépendance et de liberté, quitte à se laisser instrumentaliser lorsque ça peut servir sa cause : les détracteurs systématiques.

Après m’être posé la question il y a quelques mois, je l’avoue, ma perception de Loïc est aujourd’hui en ligne avec les signaux qu’il envoie dans son dernier podcast : elle est celle d’un type malin, brillant, un peu naïf, qui maîtrise finalement assez mal l’influence que son blog lui procure et les contraintes qui vont avec. Ce serait un peu comme un gamin qui, s’ennuyant assez vite, bougerait dans tous les sens et à qui on donnerait un pouvoir auquel il était peu préparé.

A sa façon de répondre aux questions touchant à sa responsabilité, on sent bien qu’il n’a pas pris la mesure de l’influence qui est la sienne. L’exigence de ses lecteurs en terme de devoir et déontologie démontre de facto le haut niveau de responsabilité qui lui est associé. Clamer qu’on n’est pas journaliste n’y change rien. Il est aujourd’hui incontournable, donc puissant. D’ailleurs, difficile pour les journalistes d’écrire un article sur le sujet sans interroger Loïc, à l’image de l’article de 01net publié hier (article intégré dans un dossier qui soit dit en passant se révèle caricaturial et n’apporte rien de nouveau par rapport à tout ce qui a déjà été écrit). L’influence et la puissance ne sont pas toujours synonymes de liberté, elles imposent une responsabilisation dont Loïc s’accomode parfois assez mal.

Je ne suis pas particulièrement fan de cet épisode Sarkozy mais je remercie ici Loïc pour le travail d’évangélisation qu’il mène sur son blog et ailleurs (Blogs pour les pros me suit partout). Un travail qui ouvre le chemin à tout ceux qui interviennent professionnellement dans cet univers. Quant à la possible réorientation de son blog en 2006, je ne suis pas sûr… La vraie valeur de son blog est la longueur d’avance qu’il offre à ses lecteurs sur tout ce qui se passe en matière de nouveaux médias. Même si c’est un créneau de plus en plus occupé, c’est sur ce terrain qu’on l’attend, avec le ton qui est le sien et les digressions qui vont avec (vive l’omelette norvegienne !). Je doute de sa perennité dans un blog plus politique, tel que Loïc l’évoque dans son podcast.

Le niveau d’influence quasiment nul de mon blog me permet de relayer ici à peu près ce que je veux, y compris mon respect pour Loïc et la sincérité que je lui reconnais, sans pour autant déchaîner les foules. Vivement que ça ne change pas !

5 Replies to “Influence et liberté”

  1. Merci pour cette note bien sympa tu as raison je suis encore un gamin qui s’amuse et compte bien le rester le plus longtemps possible !
    Excellent reveillon

  2. Bonne analyse du “phénomène”, j’ai connu le blog de Loic avec cette interview de monsieur Sarkosy, j’ai hâte de voir son évolution…
    Quant à mon avis personnel je suis partagé, d’un côté admiratif devant le fait, d’un côté je trouve que le cadeau offert c’est trop, le “je peux te tutoyer” non fondé blog ou pas il faut savoir garder un peu de professionalisme je pense.
    Sans oublier la belle promo de l’ump que je ne porte pas spécialement dans mon coeur, mais bon c’est un beau coup de maître il faut le reconnaître, même pour Loic. Je ne lui repproche pas de faire sa publicité, il a bien raison, faut savoir saisir les perches si on veut sortir du lot, et je pense que dans les critiques il y a pas mal de jaloux aussi.
    Bon voilà, je crois que j’en ai pas mal dis…
    Apluche bonne fête de fin d’année !

  3. Eric je vais te coller 400 commentaires d’un coup pour ce que tu viens d’écrire, ça t’apprendra !!!

    Je plaisante bien sûr. J’ai entendu l’histoire de ce podcast mais en fait ça ne m’intéressait pas trop (j’étais en vacances, merde) et je ne suis pas allé voir le podcast. Et maintenant que je suis rentré il y a des sujets qui m’intéressent plus.

    Sans vouloir me ranger dans l’une ou l’autres des catégories (sur mon blog Le Meur a à la fois été linké et critiqué), j’avoue que le côté “network” ou “cotoyage de gens importants” m’agace. Je n’ai qu’à pas le lire, n’est-ce pas ? C’est effectivement ce que je (ne) fais (pas) la plupart du temps mais là où je te rejoins complètement, c’est sur l’utilité de ce blog pour savoir ce qui se passe dans la blogosphère. Alors il y a des choses plus importantes dans le monde etv dans la vie mais desfois ça sert.

    Au passage, as-tu vu la forme prise par la controverse sur la blog de Sananes (dialogue entre Laurent Bervas, pourfendeur des communiquants s’il en est, et B.N., à propos de ce fameux podcast, voir ici : http://bensan.typepad.com/ben/2005/12/revue_de_presse.html#comments ) ?

    Tu as probablement raison quand tu dis qu’il n’a pas pris conscience de son importance. J’ai l’impression qu’il ne se rend pas bien compte que tout le monde n’est pas comme lui et là où lui va être enthousiaste, positif, transparent, assez consensuel voir cireur de pompes, il ne va pas anticiper les réactions négatives. Je me trompe peut-être mais en tout cas il ignore complètement les détracteurs et reste complètement cohérent par rapport à sa ligne de conduite, et c’est là qu’est sa grande force. Car si j’étais en affaires avec lui j’aurais totalement confiance a priori et c’est là que son blog aura rempli son rôle.

  4. Loic > bonne année à toi et ne fais pas trop de bêtises en 2006 😉
    Pagondorf > je pense que Loïc a regretté après coup le tutoiement et le cadeau. Pour le reste, il est en effet beaucoup question de jalousie… Bonne année à toi.
    Adam > Parce que tu prends des vacances maintenant ?? Je suis admiratif de la façon qu’a Loïc de gérer les détracteurs. Il s’en amuse presque. Moi une micro critique sur une faute de frappe me met par terre pour une semaine. Bref, inconscience ou pas, il faut avoir les épaules pour faire ce qu’il fait, il les a, en cela je lui tire mon chapeau. Ceci dit, encore une fois, l’histoire Sarkzy est plutôt une dérive qui ne me plaît pas vraiment et je comprends super bien que cette histoire là énerve…

  5. Si ça peut te rassurer, je suis comme toi (c’est con d’avoir un blog dans ces conditions non ?) et effectivement j’aimerais être plus comme LLM de ce point de vue là.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *