Jury du millénaire – Le temps presse : mon vote

C’est en 1994. il y a 17 ans. Un court-métrage de moins de 5 minutes m’avait marqué par sa capacité à construire une histoire et faire avancer les mentalités. Réalisé par Tonie Marshall, avec un jeune acteur débutant qui m’a immédiatement bluffé (Matthieu Kassovitz), le film avait remporté un concours de scénario. Je ne l’ai jamais revu mais me souviens de chaque image, de la façon dont la dernière séquence m’avait cueilli. Je ne suis pas sûr que ça marcherait encore dans un monde où parler de préservatif et séropositivité est un tabou moins violent. Quoique. (Réponse en fin de billet)

La semaine dernière, j’étais invité par Ulike et Danone Communities à choisir mon trio de tête parmi 16 courts-métrages conçu pour soutenir un cause, en tant que membre du Jury du Millénaire. Les raisons de répondre présent sont nombreuses.

C’est quoi le Jury du Millénaire ?

Il s’agit d’un prix remis dans le cadre du projet Le Temps Presse, à l’origine créé pour permettre à 8 grands réalisateurs internationaux de soutenir chacun l’un des “huit objectifs pour le millénaire pour le développement” initiés par les pays membres de Nations Unies. Sa vocation est de sensibiliser aux enjeux tels que définis par la communauté internationale et aider à atteindre les objectifs d’ici 2015 : réduire l’extrême pauvreté et la faim, assurer l’éducation primaire pour tous, promouvoir l’égalité des sexes, réduire la mortalité infantile, améliorer la santé maternelle, combattre le VIH, le paludisme parmi d’autres maladie, préserver l’environnement, mettre en place un partenariat mondial pour le développement.

A 4 ans de l’échéance, l’atteinte des objectifs est encore loin, semble même quasiment hors de portée. Toute mobilisation pour en soutenir la promotion est plus que jamais nécessaire. C’est dans ce cadre que j’ai assisté pendant près de 3 heures à la projection des 16 films proposés par de jeunes réalisateurs cette année.

Mon TOP 3

La diversité des formats et des sujets traités rend l’exercice de la sélection complexe. J’aurais aimé ne me baser que sur la force de l’histoire ou sur l’émotion mais le gagnant étant en charge de la réalisation d’un film sur la principauté de Monaco, j’ai intégré dans mes critères les qualités de réalisation.

J’ai donc mis de côté le film (très dur) qui m’a le plus bouleversé. Passage de Noémie Shraer-Monnier ne fait pas la preuve d’un talent de réalisation mais a réussi à me toucher, c’est donc mon prix du coeur (à ne regarder que les jours de grande forme…). J’ai également aimé la façon dont Douche Froide inverse la relation parents / enfants dans l’éducation portant sur le VIH mais la réalisation ne m’a pas semblée à la hauteur.

Passage

#3 : Amal (Ali Benkirane)

Ce quasi moyen-métrage vise à promouvoir l’égalité des sexes. C’est pour moi la meilleure réalisation qui justifie sa place, la multiplicité des sujets traités faisant perdre sa force au message.

#2 : The ball (Fabien Corée)

Quelques minutes de qualité pour dénoncer le travail des enfants et ainsi militer pour l’éducation primaire pour tous. Une histoire efficace, joliment filmée. Je reste séduit par la capacité à créer de l’efficacité dans une histoire en aussi peu de temps.

#1 : Dimanche (Oscar Lalo)

Le film démontre que les sujets difficiles peuvent être traités avec humour. Le format stand-up face caméra est justifié, quelques trouvailles réjouissantes, un réalisateur – acteur – scénariste jubilatoire et une cause : l’eau est précieuse, il ne faut pas la gâcher. Merci Oscar.

Tous les votes du jury sont là : http://www.facebook.com/event.php?eid=180167545347725&num_event_invites=0

Le prix sera décerné le 26 janvier.

J’ai donc retrouvé le film de Tonie Marshall. Ca n’a pas si mal vieilli que ça.

Avant… mais après – 3000 scénarios contre un virus
envoyé par CripsIDF. – Regardez plus de films, séries et bandes annonces.

One Reply to “Jury du millénaire – Le temps presse : mon vote”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *