La crise des 7 ans

Tout a commencé en août 2005. Tu as immédiatement pris une place unique dans ma vie. Tout était fait de nouvelles découvertes, surprises, étonnements. Chaque jour nous nous retrouvions avec le même bonheur, une fraîcheur toujours intacte, pendant les 3 premières années. Ensemble, nous étions fusionnels, magnétiques, seuls au monde. Puis d’autres sont arrivés, plus jeunes, attractifs, rassurants pour mon égo. J’ai commencé à papillonner mais j’ai aussi commencé à partager avec toi des choses que je ne donnais à personne d’autre.

Aujourd’hui, tu connais mes failles, mes faiblesses, mes passions inavouables. Je te les ai montrées plus que mes certitudes. On a vieilli ensemble, tu sais tout de moi, je ne t’ai rien caché. Au point que je ne peux plus rien te dire de futile ou anecdotique. On se voit donc moins souvent mais la force de notre attachement est intacte. Je sais que reviendrai toujours et que tu seras là.

Si tu me cherches, je suis sur Twitter toujours, Google+ souvent, Facebook plus rarement. Mais je reste gravé ici.

PRland, je t’ai créé il y a 7 ans, ça fait une jolie crise.

4 Replies to “La crise des 7 ans”

  1. Joyeuse crise des 7 ans ! 😎
    Quand on en vient à oublier son mot de passe, c’est aussi une crise, je crois…

  2. Plutôt OT (out of topic, ndr) mais: pas de Kemer cette année là?
    ps. je suis tombée sur ton blog en me renseignant sur le ClubM à Kemer, départ fin d’été.
    Ciao

  3. Waou, 7 ans… que le temps file.
    Et que ton blog et toi vous vous disiez du Michel Berger en Véronique Sanson ou l’inverse, ça c’est copolymère.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *