La vraie vie des mondes virtuels

Si vous faîtes partie de ceux qui ont du mal à comprendre l’engouement pour les mondes virtuels et les enjeux business qu’ils recouvrent, je vous invite à ne pas rater l’excellent travail d’enquête mené par Frédéric Brunquel dans le cadre d’un documentaire diffusé actuellement sur Canal Plus. Dans un film intitulé “la vraie vie des mondes virtuels“, le journaliste nous emmène, avec ses avatars, à la découverte de 2 des jeux les plus en vogue (Second Life et World of Warcraft) et de ceux qui en ont compris le potentiel pour y gagner beaucoup d’argent, en particulier du côté de la Chine et de la Corée. Le format est malin, l’enquête solide et pédagogique, c’est en résumé un vrai plaisir et un outil qui devrait être utilisé pour aider les services marketing à mieux comprendre le nouvel environnement qui les entoure. C’est également un bon moyen de comprendre comment la première génération d’adulte élevée aux jeux vidéos compose (ou pas) avec ce qui sera peut-être l’addiction du 21ème siècle.

                             La_vraie_vie_des_mondes_virtuels

Pour un avant-goût avec les premières minutes du programme, cliquez ici. Pour des extraits carrément plus long, allez sur Dailymotion  puis . Pour ne pas rater la diffusion en intégralité de cette excellente production Capa Télévision, voir les dates de prochaines diffusions sur Canal Plus.

6 Replies to “La vraie vie des mondes virtuels”

  1. j’ai vu le reportage,

    intéressant mais franchement un peu réducteur en particulier avec Second Life où il y a mille et une choses plus intéressantes à faire que de regarder un strip-tease d’avatar….

  2. Bonjour.
    Réactions intéressantes…
    J’ai parlé de ce docu sur mon blog il y a de cela un mois (http://extralab.wordpress.com/2006/11/29/la-vraie-vie-des-mondes-virtuels/)

    Un deuxième extrait (featuring Jon Jacobs, vrai-faux PR de Entropia Universe) est d’ailleurs disponible sur Dailymotion depuis début décembre (http://extralab.wordpress.com/2006/12/04/extraits-de-la-vraie-vie-des-mondes-virtuels/)

    Frédéric Brunnquell s’est immergé dans ces univers avec la volonté de les comprendre, sans à priori. Cela est rare et mérite d’être souligné, dans une cacophonie médiatique souvent très approximative sur le sujet.

    L’expérience de Second Life est une expérience personnelle. Prenez quinze personnes différentes, aucune n’aura exactement la même vision, car celle-ci est intimement liée à la projection de la personnalité de chacun derrière son avatar.

    Fin 2006, France 3 (Soir 3, 25.12.2006) continue à présenter les “jeux vidéo” comme potentiellement dangereux et débilisants. Que dire des JT nationaux de TF1 et France Télévisions, archaïques passeurs de plats du XXe siècle aux effets mille fois plus pervers et dévastateurs?

  3. T’es dur David. Difficile de ne pas être réducteur en 1h00, le risque était même d’être caricatural mais ce n’est vraiment pas le cas. Et la strip teaseuse est de toute évidence un clin d’oeil pour clore le reportage. Je maintiens donc 😉

  4. j’ai juste dit “un peu” réducteur car les mondes virtuels ne sont présentés dans le reportage que sous deux angles : des machines à fric et des sources d’addictions graves. Et ceci ne va pas manquer de susciter des réactions du genre “Mais ça vous fait pas peur tout cet internet…” (j’ai entendu ça il ya deux semaines de la bouche d’un journaliste local à propos des blogs…).

    C’est regrettable que d’autres aspects (au moins un) n’aient pas été évoqué pour montrer les côtés plus positifs de ces univers (formation, créativité etc…).

    Sinon j’ai bien aimé le reportage.

  5. bonjour,
    si quelqu’un a un enregistrement de ce film,ça m’intéresserait bcp de le voir et je n’ai pas canal. merci

  6. Yesterday Demain > Merci pour les compléments d’info
    David > je suis d’accord avec toi mais c’est un peu la règle du jeu avec les médias, on voit d’ailleurs apparaître une version encore plus réductrice qui réduit Second Life au nouveau lieu de rencontres amoureuses virtuelles
    seb > j’essaie de choper une rediffusion

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *