Le cadeau Canalplay

On ne va pas se le cacher, il y a quelques avantages à animer consciencieusement un blog depuis plus de 4 ans.  Je pourrais parler des journalistes qui appellent pour un témoignage en tant que dinosaure (niveau égo), des bienfaits de l’exercice de l’écriture (niveau neuro), des amis rencontrés (niveaux potos)… Mais il y a aussi l’opportunité de recevoir des cadeaux de marques qui y voient une façon de gagner une visibilité sur le web. Une opportunité que chacun gère différemment.

Depuis le début, je me suis fixé une ligne de conduite : n’accepter que les propositions qui offraient une expérience à raconter et qui m’intéressait. Jamais de publicité type blogbang mais quelques belles aventures (en Corse pour Corsica Ferries, à Cannes pour l’Axeboat ou chez Mickey pour Disneyland Paris), très peu de produits et exclusivement après une expérience de marque originale (Boucheron, Philips, Nespresso, Guy Degrenne et Nokia), pas mal d’avant-première (ciné, disque, théâtre) et un retour sur toutes les opérations que j’ai accepté, avec le plus objectif possible (certaines marques ne me réinvitent d’ailleurs plus, c’est moche), et assez rarement sur des cadeaux qui m’ont été envoyés spontanément. Les soirées événementielles sont en revanche plus liées à mon métier qu’à mon statut de blogueur, mon pote Laurent en étant souvent l’instigateur (merci au passage pour l’événement à l’hôtel Renaissance, sans people mis avec une belle ambiance, de bons mojitos, un bon cocktail et de la bonne musique !).

Au moment où les opérations de marque redémarrent après un long creux d’été, je continue à sélectionner, je m’agace quand une marque que j’adore ne m’invite pas (les gars d’Archos, vous aviez un ambassadeurs acquis à votre cause ici…).

A titre exceptionnel, j’ai accepté une opération qui impose une bannière mais qui va me donner l’occasion de rattraper le retard sur une année passée loin du cinéma.

canalplay

Avec des unités pour profiter de films récents ou classiques et séries chaque mois,  j’avoue que j’ai pu expérimenter largement cette semaine avec pas moins de 4 films :  Slumdog Millionaire, Le code a changé, Largo Winch et Les noces rebelles. J’y ai vu parmi les avantages l’accès facile et rapide (il suffit de quelques minutes avant que le film se charge sans capter toute a mémoire vive), j’aime le player même si je pense que des concurrents font mieux en termes de convivialité, et j’ai regretté une qualité HD tellement exigente que la taille du fichier me bouffe l’intégralité de l’espace disponible sur mon PC.  Malheureusement, le principe des crédits offerts ne semble pas fonctionner sur ma télé via Numéricable même si CanalPlay y est bien présent. Je regrette donc le confort de la visualisation sur grand écran LCD mais il manquerait plus que je me plaigne, non ?

J’y vais j’ai un film à voir là…

One Reply to “Le cadeau Canalplay”

  1. Abonnée à Canal Sat, j’ai accès à Canal Play… Et je dois avouer que cela m’a fait du profit lorsque j me suis fait attaquer par la méchante angine-blanche-dégueu !
    C’est encore plus rapide que de glisser un dvd dans le lecteur…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *