Le pouvoir des mots

Il est de ces moments où son moral est en berne, son dynamisme légendaire s’estompe l’espace d’un instant, bref un coup de booster s’impose. A la maison, facile : un épisode d’Ab Fab ou la dernière émission de Graham Norton et ça repart. En soirée, on trouve toujours une fête sympa à Paris pour s’éclater. Au bureau, il y a bien les messengers pour délirer avec des potes pendant quelques minutes mais, en beaucoup plus rapide, j’ai trouvé encore mieux : le dictionnaire impertinent des branchés de Luc Fayard, un petit bijou d’humour à froid par un amoureux des mots. Une définition me suffit en général pour récupérer une humeur joyeuse. Une seule critique pour Luc, à quand la mise à jour avec blog, carnetosphère (tout droit venu de nos cousins québécois), RSS, Podcasting, WiKi… ?

Quand on est en voiture, on a les Grosses Têtes ou Rire et Chansons. Bref, en voiture, on est dans la merde, moi je roule en vélo…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *