Les mystères de la conservation épisode 2

C’est l’avancée dans l’âge qui doit me travailler. Ce que je retiens de l’affaire Vanity Fair qui a mis sans son autorisation Brad Pitt en couverture de son numéro de décembre à paraître le 7 novembre relève moins du droit à l’image qu’aux mystères de la conservation hollywoodienne. Est-ce pour nous convaincre de sa capacité à rester jeune que l’épaisseur de ses vêtements semble évoluer dans le temps de façon inversement proportionnelle à son age (42 ans) ? De 1998 à 2006, en 3 couvertures, la démonstration est faîte, la dernière étant même enrichie d’une vidéo comme pour prouver que Photoshop n’y est pour rien. Je parie que pour la prochaine couv’, Brad enlève les chaussettes. Et pendant ce temps là, la jeunette Angelina est à 2 doigts de nous gratifier de couvertures de magazines en col roulé… Cette fois, c’est sûr, tout fout le camp.

Vanity_fair_brad_pitt_1998 Vanity_fair_brad_pitt_2001 Vanity_fair_brad_pitt_dec_06Vanity_fair_brad_pitt_video_1 

4 Replies to “Les mystères de la conservation épisode 2”

  1. Oh la mauvaise fois, je rêve. Tu sais quoi ? Isabelle Adjani, elle a une culotte de cheval, des lentilles de contact et les nichons gonflés au silicone. Jaloux. (oui, je suis dingue de Brad Pitt, c’est de mon âge 😉

  2. Celine > c’est pas suggestif, c’est de l’art. Le concept, c’est Brad en caleçon sous la pluie…
    Cemave > Interdiction totale de critiquer Isabelle ici
    MoiAussi > T’as raison, on va vérifier son âge quand même

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *