Ma semaine dans la télé

C’était visiblement mon destin digital de vivre avec la télé cette semaine. Comme l’incarnation de cette proximité internet-télévision qui tarde à se transformer en réelle intégration, c’est pour parler de médias sociaux que le petit écran m’a fait de l’oeil.

La quotidienne de France 5 : 26 minutes de direct

Pour revenir sur le phénomène des blogs, même dans un ton didactique vie pratique, je me suis un peu préparé en relisant les présentations que je faisais en 2006 sur l’explosion des blogs. Parmi mes (re)découvertes, cet article du New-York Times qui s’étonnait devant la position pionnière et leader de la France sur la blogosphère. Et la bonne surprise de réaliser que son auteur n’était autre que Thomas Crampton qui a depuis rejoint Ogilvy pour en diriger social@Ogilvy d’abord en Asie puis pour l’international. (Cliquer sur le l’image pour l’article complet qui rappelle bien le phénomène étonnant de l’époque)

La quotidienne, on y est comme à la maison : des présentateurs Maya Lauqué et Thomas Isle, chaleureux et pro, on y prend le temps de discuter, d’échanger des points de vue. Dans un format de 26 minutes en direct rare donc précieux. Une expérience agréable qui a porté jusque dans mon Besançon natal où ma famille s’est passée le mot en m’y découvrant par hasard (gros pic d’audience bisontin probable lundi dernier pour La Quotidienne /o/).

Pour revoir l’intégralité de la séquence diffusée sur France 5, cliquer sur la photo et aller directement à la 26ème minute.

Merci à Aude d’avoir pensé à moi pour l’accompagner sur un plateau pour la première fois.

Le Tube de Canal + : reportage sur Gad Elmaleh et les réseaux sociaux

Intervenir dans le cadre d’un reportage pour Le Tube est un autre exercice de style. On sait que d’une heure de tournage ne seront retenues que quelques secondes d’images léchées, avec un mini extrait de l’intervention qui correspond plus ou moins à ce qu’on voulait dire. En l’occurrence, l’équipe -très forte pour mettre à l’aise et super drôle- a pris possession des bureaux de David Ogilvy au 9ème étage de la rue Marbeuf et c’est donc dans une ambiance Mad Men que j’y ai parlé de l’agilité de Gad Elmaleh sur les réseaux sociaux. J’y ai aussi mentionné les nombreuses failles liées à un lien émotionnel un peu factice, phagocyté par la volonté d’efficacité marketing un peu trop visible. Et se paye au moment d’attaques. Un regard qui sera porté par d’autres au final, avec des arguments un peu différents des miens. (Là encore, le lien de la photo renvoie au programme).

La portée du Tube est forcément différente de la quotidienne, avec une plus grosse portée sur mes communautés marketing et communication de Twitter, un joli pic d’audience sur mon profil LinkedIn comme pour vérifier que ma position annoncée “d’expert des médias sociaux” était méritée.

Merci à Guilhem d’avoir soufflé mon nom (et à Andrea pour la photo)

Retour sur les coulisses de La Nouvelle Edition

Bien avant cette semaine très télé, en février 2014, j’ai pu partir à la découverte des différents métiers qui font en coulisse une quotidienne en direct, en l’occurrence celle de Canal + grâce à William Rejault. Comme souvent dans mes expériences derrière les caméras, c’est sur Twitter que je l’ai fait vivre, avec un niveau d’immersion et de proximité avec tous les métiers de ce qui reste un gros paquebot pour une émission du midi. J’imagine que je suis invité un peu pour ça, j’y apprends au passage plein de petits détails qui me sont utile dans mon métier tous les jours. Voici en quelques tweets mon expérience.

Merci également aux équipes de TF1 pour l’invitation très VIP dans les coulisses de The Voice dont je mesure à chaque édition l’effort réalisé pour faire vivre une expérience aux visiteurs. C’est là encore sur Twitter que j’en ai raconté les meilleurs moments en temps réel.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *