Poplife

Pop_life_david_guetta Lorsque mon pote Laurent m’a fait passer le nouvel opus de David Guetta, j’avoue que je l’ai mollement chargé sur mon iTunes, n’étant pas dans une période très branché techno. Mais voilà, POPLIFE, c’est mieux que ça, c’est de la techno/dance qui me fait bouger bizarrement dans le métro le matin sous l’oeil inquiet de ce qu’il reste de parisiens à Paris, qui me donne envie de foncer dans un club très tard même le lundi soir et qui m’offre une toute nouvelle énergie dans ma salle de sport (deux fois de suite que j’en parle, ça doit me travailler…). Et c’est aussi l’un des plus beaux buzz de l’été avec le warm up Vueling qu’on a vu partout dans la presse et en télé -de France 2 à M6– grâce à une vraie bonne idée RP comme on aimerait en voir plus souvent. 

7 Replies to “Poplife”

  1. J’vous jure, ça bouge bien et c’est sympa. Bon, évidemment, pour vous deux clubbers émérites qui fonctionnez à la house trance electro dans les raves les plus improbables, ça risque de vous paraître un peu commercial tout ça. Mais pensez à tous les autres…

  2. Attend mais moi le commercial j’adore 🙂
    Vas-y fais passer ta merveille, david guetta de toute façon, on le veut, là, tout de suite.

  3. C’est très commercial mais ça s’écoute… en effet…
    Et puis depuis que Maman (aka Madonna) a avoué officiellement qu’elle appréciait David Guetta, cela va beaucoup mieux… 😉

  4. Mathilde > mais je comprends, David Guetta on le veut tous, il va falloir attendre son tour
    dfromparis > si même toi… ça va être un énorme carton. C’est le Madonna’s effect ?

  5. > Eric: non, non pas le Madonna effect. D’ailleurs, je trouverai ça cheap qu’elle fasse un truc avec lui après tous les artistes avec lesquels elle a collaboré. Il est de bon ton de cracher sur David Guetta. Moi, je le fait rarement. J’ai eu l’occasion de le connaîre alors que c’était un “rien du tout”, je veux dire même pas vraiment DJ, il faisiat juste la Direction Artistique du Queen avant de la quitter pour le Bataclan et c’est quelqu’un de très gentil. Revu à Ibiza il y a 3 ou 4 ans au fait de sa gloire, on a passé un long moment à discuter le plus simplement du monde (même si je pense qu’il ne se souvenait pas moi). Voili voilu.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *