Quand le maire du 3ème nous écrit…

… c’est que quelque chose de grave est en train se déroule sous nos yeux. Nous, riverains et commerçants de la rue Charlot et de ses environs, nous apprêtons à accueillir à corps défendant la prochaine édition de la Star Academy dans le fameux château devenu hôtel particulier pour l’occasion.

 

Si Pierre Aidenbaum a demandé à la société de production (Endemol en l’occurence) “de nous informer, par elle-même, des modalités de son installation au cours d’une réunion publique”, c’est bien que cette arrivée provoque un émoi. Des riverains qui craignent des fins de semaine agitées, des commerçants qui imaginent déjà perdre leur clientèle triée sur le volet au profit de la volatile population pré-pubère qui constitue le public supposé de l’émission.

Franchement, j’aurais préféré une réunion sur la carence de Velib dans le coin mais la date choisie correspondant à mon prmeier jour de vacances avant départ de Paris, j’y serai. Et je vous raconterai.

6 Replies to “Quand le maire du 3ème nous écrit…”

  1. quel scandale, Monsieur le Maire ne m’a même pas écrit. Rue Volta, victime de discrimination ?

    🙁

    -je fais bien mon Poujade, nan? –

  2. Et en plus, nous sommes voisins 🙂 Enfin, pas tant que ça puisque monsieur le maire n’a pas daigné nous inclure dans son mailing.

    En même temps, géographiquement, je suis moins exposé. Bon courage, après un été à surveiller ce qui se fait de pire à la télé, tu as gagné le droit de continuer cette activité, mais sans allumer la TV. Directement par la fenêtre…

    Est-ce le privilège de l’Influence ? ;)))

  3. Oh moi si, je les plains, bonjour les nuisances. Déjà, je pense que je ne remettrai pas les pieds dans le quartier avant la fin de l’émission. Ensuite, oui, les gens qui vivent dans ce quartier ne sont certes pas les plus à plaindre au monde mais si les gens sont prêts à payer un loyer exhorbitant, ce n’est pas pour être envahis d’ados prépubères hurleurs, sans parler de toute la régie, les va et vient…

    J’habite pas du tout dans le coin mais ça me déprime quand même.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *