Retrouvailles avec Mylène et Zazie

Ca m’était arrivé avec un chanteur il y a près de 2 ans. Ca m’est arrivé avec 2 chanteuses ces 2 dernières semaines.

Au moment où Shy’m est sacrée chanteuse de l’année aux NRJ Music Awards (j’étais dans la salle emporté par le spectacle et terrassé par les goûts bizarres de nos jeunes amis), j’ai retrouvé 2 chanteuses de ma génération qui détesteraient que je dise ça. Des chanteuses populaires que je croyais avoir perdu.

Mon histoire avec Mylène Farmer est compliquée. J’ai d’abord aimé la découvrir sur scène dans son premier concert avant de tomber raide dingue de son premier album “Cendres de lune”. J’en ai aimé tous les titres, l’univers culotté, les clips de plus en plus révolutionnaires. C’était en 1986. Puis j’ai moins accroché à sa musique à quelques gold près en restant fan invétéré de ses concerts et du personnage, même quand ce n’était plus très à la mode de l’avouer. Ce qui ne m’a jamais empêcher de le faire évidemment.

Cette semaine, pour la première fois depuis 30 ans (!), j’ai aimé instantanément un album de Mylène Farmer. J’aime tous les titres, les tubes en puissance et les autres. Eloignée de son pygmalion Laurent Boutonnat, Mylène gagne en modernité et en plénitude, avec un sens de la mélodie qui ne sombre plus dans le cheap. S’il est bien exploité, “Interstellaires” devrait ramener des fans plus jeunes. Les singles envoyés aux radios ne me paraissent pas être les meilleurs ambassadeurs de l’album, mon petit coup de main en mode “bon sens populaire” à ceux qui décident des singles (de rien) :

1. Interstellaires 2. C’est pas moi 3. A rebours 4. Stolen Car (ça c’est fait) 5. Love song 6. Voie Lactée 7. Un jour ou l’autre (non, je ne crois pas à Insondables)

Je suis super prêt pour le concert quand elle veut !

J’avais aimé “Za7ie” : pas le concept de l’album compliqué mais la dizaine de tubes en puissance qu’il cache (et a laissé bien caché avec des choix de singles vraiment étonnants). J’ai aimé Cyclo dont le côté noir m’allait assez bien à ce moment là mais en n’embarquant aucun tube potentiel, il m’avait agacé dans son incapacité à donner une chance à Zazie de revenir en force.

C’est donc avec la joie de retrouver une amie que j’ai découvert “Encore heureux”. En réinventant Zazie dans ce qu’elle a de meilleur. L’optimisme y est encore dissimulé derrière une noirceur apparente, il faut peut-être plusieurs écoutes avant de bien mesurer tout le potentiel de cet album. Mais moi j’y crois. Mes coups de coeurs :

1. Encore heureux 2. Adieu tristesse 3. I love you all 4. Faut pas s’y fier 5. Wi-filles 6. Discogold (pas tellement le nouvel extrait “Pise”)

J’ai déjà mes places de concert en mars !

Non, je n’ai pas encore écouté le dernier Lara Fabian (pour ceux qui se demandent).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *