Sarkozy m’a spammé

Bien sûr, je ne suis pas le seul, il paraît qu’on est 300.000 dans ce cas là, tout ça parce qu’on est inscrits au programme de fidélité Maximiles (dont la dimension politique m’avait échappé à l’époque). L’idée de l’e-mailing politique nous viendrait tout droit des US et du parti républicain qui y sévit (super…) et on apprend dans Libération que les internautes ont été sélectionnés selon des critères qui les rendraient "à priori réceptifs à la prose sarkozienne" (ça y est, je manque d’humour là). J’ai un scoop pour M. Sarkozy et ses équipes : ouvrir un email n’a jamais constitué un signal positif et ne permet en rien de mesurer un succès, ça peut même déclencher l’effet exactement inverse : d’ailleurs, il semble que je ne sois pas le seul à me sentir agressé puisque certains sont allés jusqu’à déposer plainte auprès de la Cnil. Et si on offrait un vrai rejet massif à M. Sarkozy ?

8 Replies to “Sarkozy m’a spammé”

  1. Faut pas croire tout ce qui est écrit dans Libé 😀

    Je peux comprendre ta surprise (pour rester dans un vocabulaire correct), mais je trouve cela intéressant qu’un parti tente des actions de recrutement en utilisant des moyens modernes.
    Le succès de l’opération ne sera pas à mon avis le nombre d’ouverture d’emails, mais le nombre d’adhésions… Ôn se plaint toujours que les partis (et autres syndicats) ne sont pas représentatifs…

    Mais au fait, ils ont payé la location de la base de Maximiles au 1000 ou au “clic achat” ?

    Pour ce qui est de la CNIL, je pense qu’elle ne pourra pas faire grand chose. Ceux qui se sont abonnés à Maximiles sans décocher la case “nous sommes susceptibles de proposer vos informations à nos partenaires…” sont classés “opt-in” (en règle avec la CNIL).
    Par contre, est-ce que la base Maximiles est vraiment la cible des futurs adhérents de l’UMP ? Je me pose la question.

  2. Tu as raison, la question est : est-ce que le SPAM doit être considéré comme un moyen moderne de communication pertinent, en particulier pour un parti politique ?

  3. le spam un moyen de communication pour un parti politique, pourquoi pas, mais la, vu les reactions sur le web il y a un pb de cible.
    peut etre que sarko sur ce coup voulait faire parler de lui autrement et non forcement recruter.

  4. Tu as raison, avec Sarko c’est une option qu’on ne peut pas tout à fait exclure. Ceci dit, pour être clair, la démarche m’aurait dérangé tout autant si elle avait été initiée par Hollande ou Besancenot…

  5. Le problème avec le marketing en politique, c’est que les partis ne s’adressent plus à des citoyens mais à des consommateurs…

  6. C’est vrai… mais, la pub et le marketing sont pour beaucoup nés de pratiques politiques, si je me souviens bien de mes cours de socio et d’histoire des media (?) Peut-être un retour aux sources… Quid de tout ça en période pré-électorale et de l’intégration des nouveaux media dans la legislation française… Quant à l’Europe?!… Pour conclure, je ne sais pas si je dois être heureuse de ne pas avoir reçu ce fameux Spiced Pork And Meat…

  7. C’est en fait exactement ce que je reproche en l’occurence : de ne rien inventer et d’user un moyen déjà réputé pour être invasif. Il y a pas mal d’autres choses à tenter grâce aux nouveaux médias. Mais tu as raison, la période pré-électorale risque de se révéler de plus en plus croustillante, et nous, pauvres marketeurs que nous sommes, auront peut-être des choses à y apprendre 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *