SF me voilà

L’arrivée à San Francisco c’est passée sans encombre. Je me suis déjà fait un nouveau copain à la douane : Jim m’a trouvé tellement sympa qu’il a décidé de me garder avec lui plus d’une heure. Le pretexte, puisqu’il en fallait un, était de rechecker mon passeport intégralement (genre). On a bien communiqué, malgré son accent texan aussi prononcé que déplacé dans la région, mais le fait de lui faire poser ses questions conviviales (en bref : qu’est-ce que tu fous là ? quand est-ce que tu rentres chez toi ? t’as un billet pour le prouver ?…) trois fois de suite nous a tout de suite rendu très complices. On n’est pas allé jusqu’à prendre une photo souvenir mais pour la suite, je vais réactiver un moblogging quelque peu défaillant depuis quelques mois. C’est donc plutôt de ce côté là que ça va se passer. Au programme, deux jours de boulot puis quelques jours de redécouverte d’une ville que je n’ai pas revu depuis plus de 10 ans mais que j’aime, et ce n’est pas Jim qui va me faire bouder mon plaisir.

4 Replies to “SF me voilà”

  1. Alors c’est top ?
    bon t’as raison ne laisse pas Jim te faire chier relève son numéro matricule et on va lui envoyer un GROS bouquin de psycho dans les dents.
    Enjoy mate 🙂

  2. Mathilde > poulala, c’est trop top. Bonne idée pour le bouquin de psycho, ça fait deux choses qu’il aura jamais vues d’aussi près…
    Greg > Tu rentres illico dans le top 3 de mes commentaires préférés 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *