Sticky & Sweet Madonna

Madonna a débuté sa tournée à Cardiff samedi dernier, son concert est déjà intégralement sur le net, parfois en qualité professionnelle… Deux ans plus tard, il semble que les similitudes entre son Confessions Tour et ce Sticky & Sweet tour soient nombreuses, avec le bon (du vrai spectacle), le mauvais (les fausses notes !), l’engagement politique (Mc Cain a remplacé Bush mais qu’importe), un stylisme de plus en plus discutable (c’est quoi ces cheveux ??), le lifting et les muscles sur les os (ok ça c’est plus nouveau et on n’est pas pour).

Evidemment, plein de choses m’agacent dans les tics de la Madonne, sa froideur sur scène, ses performances qui semblent n’être là que pour dire “regardez comment je suis bien conservée”. Et pourtant, j’y serai le 21 septembre (avec des places achetées au prix normal chez LiveNation, c’est un exploit !) et je suis impatient. Un peu comme pour mon premier méga concert au Parc de Sceaux avec petite culotte inside, il y a 20 ans (ouch)…

4 Replies to “Sticky & Sweet Madonna”

  1. Ah, heureusement que tu as précisé que c’était Madonna, j’ai cru que c’était une culturiste en goguette… Tout ça n’est plus très féminin, dommage. J’aimais mieux l’époque Vogue

  2. pour les muscles directement sur les os , crois moi, j’en connais… privilège des 50 ans , on y peut rien… la graisse qui arrondi la angles est bel et bien partie. certes on fait des efforts mais cela ne change rien. Qouiqu’ íl en soit je serai de pied ferme le 20 au Stade pour la voir froidement mener son show !!!! Culotte ou pas…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *