TF1 et moi

Je me serais bien arrêté à la version “mise en perspective”, “réflexion quand tu nous tiens” et autres “analyser je sais faire si je veux” pour raconter comment je me suis retrouvé dans les locaux de TF1 la semaine dernière. D’ailleurs je l’ai fait ici sur le site du Figaro histoire de ne pas leur imposer que des billets sur la gay pride (les pauves).

En vrai, j’ai amené avec moi quelques Twittos  (on peut trouver un autre nom pour ça vite sinon ?) dans une visite orchestrée par Manu qui se cache derrière @TF1etvous, juste histoire de lui faire croire qu’on allait débarquer à 200 et aussi faire le mariole dans le fauteuil de Laurence Ferrari pour admirer la vue.

J’en ai profité pour narguer le présentateur de LCI dans son petit studio (comparé à l’immense plateau du 20 heures de TF1) et à animer un peu celui de Télé Foot tout abandonné (je vous montre pas l’image, c’est trop triste).

L’omniprésence de Monsieur Météo Louis Bodin des répétions sur fond bleu jusque dans la cantine a réussi à créer de l’émotion. Preque autant que si on avait croisé Jean-Luc Reichman quoi.

On a été reçus comme des rois et nous sommes désormais des défenseurs de Manu et TF1etvous contre vents et marées, c’est l’horrible réalité des sensibles que nous sommes. Très influençables en somme.

D’ailleurs, depuis, je vois TF1 partout. Tenez, en plein milieu du meeting Areva, Denis Brogniart a débarqué pour nous faire jouer les figurants avec tout le stade dans le film qu’est en train de tourner Regis Wargnier. True Story.

Sinon, Koh Lanta revient fin août, tout le monde est prêt pour le livetwitt ?

N’abusez pas des héros de Koh Lanta

Devant le triomphe absolu de cette première édition hivernale de Koh Lanta (plus de 8 millions de spectateurs), il est question de renouveler l’expérience en assurant dorénavant 2 éditions par an. On comprend la tentation de TF1 : c’est l’une des dernières marques fortes de la chaînes, le seul programme dont les audiences progressent au fil des ans, avec une image qui tire celle de la chaîne vers le haut. Pourtant, ce n’était pas gagné d’avance. Qui se souvient des débuts timides il y a 8 ans avec à la présentation un Hubert Auriol qui se demandait ce qu’il faisait là ? Denis Brogiart n’était alors qu’une voix off.

koh-lanta

Depuis, Koh Lanta est devenu une mécanique bien huilée qu’il a été particulièrement agréable de voir bousculée pour cette édition spéciale (je ne suis pas d’accord avec William). Je ne changerais pas un mot à ce que j’écrivais en 2006. Mais de là à tirer la corde, ça me parait exposer le programme à un essoufflement probable. La chaîne ferait mieux de participer et faire vivre la dynamique communautaire qui existe autour du programme, mieux qu’en faisant commenter les épisodes par les fortes têtes du programme.

Vivement cet été pour la prochaine édition. Pour patienter, je me mets en position flechettes sur mon profil Facebook. Je fêterai l’arrêt de l’Ile de la tentation (annoncé le jour de la Saint Valentin !) un autre jour…