Les mystères de larmes

Cette semaine, quelques amis des réseaux sociaux ont attiré mon attention sur une expérience qui date de plus de 3 ans, relayée récemment par le Daily Geek Show. Du 14 mars au 31 mai 2010, l’artiste serbe Marina Abramovic a proposé une rétrospective de son oeuvre Musée d’Art Moderne de New York. Fidèle à la recherche de dépassement de soi qui caractérise son oeuvre, elle a proposé aux visiteurs une expérience hors norme : “The artist is present“, un face à face silencieux, au plus profond des émotions. Pendant plus de 700 heures en 3 mois, Marina a ainsi plongé près de 1.500 interlocuteurs dans un voyage intérieur mené par le seul regard, sans un mot, sans un mouvement.

Plus encore que les vidéos, les visuels de cette initiatives, regroupés dans le TumblR “Marina Abramovic made me cry” sont bouleversants, révélant la beauté de regards brouillés par les larmes.

A l’époque, des célébrités telles que Lady Gaga ou James Franco sont venues tenter l’expérience qui a depuis été retracée dans un documentaire produit par HBO et largement primé en 2012.

L’un des billets dont on m’a le plus parlé en 8 ans de blog est celui où je parlais de mes larmes de plus en plus faciles. Sans doute parce que le sujet reste un peu tabou. Un garçon ne pleure pas, ou ne l’avoue pas en tout cas. Plus de 4 ans après avoir écrit ce billet, je peux dire que rarement une journée ne passe sans que les larmes ne me montent aux yeux. Je fais de moins en moins d’efforts pour les retenir, même si une arme secrète me permet de le dissimuler assez bien*. Elles me font sentir vivant, encore plus qu’un éclat de rire (que j’essaie de pratiquer quotidiennement également).

Si j’avais repéré l’initiative de Marina il y a 3 ans, je pense que j’aurais tout fait pour faire le voyage. Les photos me donnent terriblement envie de me laisser guider par l’émotion de Marina. Je ne manquerai pas son prochain projet.

* Ce voyage, je l’aurais fait avec des lunettes, les lentilles absorbant particulièrement bien les larmes qui montent aux yeux…

Un big ideaL d’exception

Le big ideaL d’Ogilvy est lancé. Il est l’occasion d’une double exception : un billet en pleine période de totale déconnexion (merci pour vos messages, je reviens bientôt sur Twitter et ici aussi), portant principalement sur le groupe qui m’emploie, ce que je m’interdis habituellement.

Mais l’occasion est trop belle. Parce que le big ideaL cristallise ce qui me fait encore croire en la capacité du marketing de revenir à ses fondamentaux, donner du sens, se concentrer sur l’essentiel, au total, prendre de la hauteur. Ce qui me retient de retourner m’occuper de mes grenouilles décérébrées sur la paillasse d’un laboratoire. A écouter la réaction de mes clients au sortir de la présentation, on est quelques-uns à ressentir une urgence sur laquelle le big ideaL met des mots. 

Alors ce grand idéal, c’est quoi ? C’est ce moment d’exception où la marque au meilleur d’elle-même rencontre un tension socio-culturelle, qu’elle l’adresse, mieux, qu’elle l’enrichit de son point de vue. C’est aussi lorsque la marque admet sa contribution possible à un monde meilleur. Rien de moins. J’ai lu ici ou là que c’était une saine naïveté. Je pense au contraire que c’est une nécessaire exigeance. Sans doute réservée aujourd’hui à un club très fermé qu’on attend de voir s’agrandir.
big-ideal1
Continue reading “Un big ideaL d’exception”

La semaine où j’ai failli rater…

J’adore les semaines à thème. Pour celle qui vient de s’écouler, la couleur c’était : “à force d’essayer d’être partout, je suis nulle part ou presque”. Bon en même temps, quand j’y étais, j’y étais bien, j’ai souvent rattrapé le coup mais je me suis violemment vautré sur d’autres. Petite revue de semaine histoire de bien me le noter pour plus tard.

Continue reading “La semaine où j’ai failli rater…”

Mesure de l’impact des RP : interroger vs écouter

Le lancement le 27 mars dernier par l’agence de RP concurrente et néanmoins amie Hopscotch d’une offre en partenariat avec l’IFOP pour “mesurer l’impact des campagnes d’information sur leurs publics finaux” me donne l’occasion d’écrire sur un sujet que je n’ai pas traité depuis très très longtemps malgré le titre de ce blog : les RP ! Tant qu’à y revenir, autant le faire avec panache en montant sur le ring avec gants de boxe…

PR 1.0 VS PR 2.0

Continue reading “Mesure de l’impact des RP : interroger vs écouter”

MIPTV Jour 2 en bref

Je ne reviens pas déçu du MIPTV, impressionné par la dimension prise en quelques années par ce gros marché des contenus audiovisuels dorénavant très ouverts au net et aux marques. Quelques images flashs supplémentaires :

  • Les schtroumpfs sur la croisette, 50 ans très en forme

Schtroumpfs à CannesSchtroumpfs au MIPTV à Cannes

  • Une soirée d’inauguration plutôt japonaise
  • Louis Vuitton en exclu

Diffusé pour la première fois pendant la conférence de Richard Dickson de Mattel, la bande-annonce du nouveau chapitre du site Louis Vuitton avec Londres vu par Keith Richards dont des extraits sont dorénavant disponibles sur YouTube.

Et bien sur les studios et producteurs internationaux en force avec des VIP et des stands aussi prestigieux que possibles pour séduire les diffuseurs.

En direct du MIPTV

Arrivé à Cannes hier, j’ai été bluffé par la taille qu’a dorénavant acquise le MIPTV que je n’avais pas revu depuis quelques années. En courant partout d’un stand en construction à l’autre, d’un Palais des Festival à la zone maritime dédiée à la presse, j’ai pu noter deux ou trois éléments saillants :

  • La rencontre des marques et des producteurs

Ce n’est pas un hasard si le groupe pour lequel je travaille est partenaire officiel pour la deuxième année consécutive : les agences de com sont annoncées, attendues, espérées même pour orchestrer la rencontre entre la production de contenu initiée par les marques et les grandes sociétés de production. Le tour du salon offert aux “nouveaux arrivants” dimanche après-midi invitait à la rencontre, la journée de mardi sera consacrée au sujet, de nombreux signaux forts (couverture de magazine, concours et affichage) indiquent l’ancrage du Branded Content. Pour consulter les différents points de vue tout au long du salon, la web tv est ici.

Ogilvy @ MIPTV 2008

  • Le village du développement durable

Pour une journée au moins, il s’est déplacé du Jardin des Plantes au Palais des Festivals avec un lundi très vert.

Climate Action MIPTVMIPTV Green Program

  • Les producteurs investissent

Ce n’est pas nouveau, c’est le moment ou jamais, mais j’ai quand même été bluffé par le stand d’Universal et l’omni présence d’Endemol qui anime les rue (avec des installateurs de stand top model suedois notamment), occupe un espace gigantesque dans le salon et annonce d’autres surprises cette semaine.

Endemol faux déménageursEndemol mini

L’événement de la soirée est quand même resté une rencontre avec des blogueurs du sud très en forme, on se retrouve du coup peut-être ce soir (je serai près du Carlton si on me cherche…).