Tendances : tecktonik et le clip web de The Arcade Fire

Je lis sur les téléscripteurs qu’un graphisme tendance, c’est bien, mais un contenu qui va avec, c’est mieux ! Voici donc deux infos tendances musicales en signe d’accusé de réception.

La déferlante Tecktonik

Tendance TecktonikLa Tecktonik est issue des soirées Tecktonik Killer créées en 2000 par l’équipe artistique de la discothèque Metropolis située en région parisienne. Elles visaient à promouvoir des styles musicaux venues des Pays-Bas et de la Belgique : le hardteck en y intégrant les rythmes technos venus du sud pour fonder le hardteck et le jumpstyle. Quelques années de succès plus tard, la tecktonik est devenue avant tout une danse désarticulée, supportée par une musique commerciale mais aussi une ligne de vêtements, une coiffure, du maquillage, une esthétique metrosexuelle et plus généralement une culture qui fait un ravage parmi les ados français et au-delà.

Ce qui retient l’attention est clairement ce qui est décrit comme “une danse ultra-branchée made in France” par Libération mais qui perd son essence en se popularisant selon L’Humanité et Courrier International. Parce que c’est bien chez les ados que le style fait fureur comme le rappelait Le Monde et même Marie-Claire (c’est dire…).

La déferlante Tecktonik, boostée par un buzz non négligeable sur le net, en particulier sur YouTube et Dailymotion , a déjà envahi nos journaux depuis le début de l’été et ce n’est pas près de s’arrêter : la prochaine StarAc en fera une de ses matières en option avec le slam, des reprises Tecktonik de tubes des années 80 cartonnent et même le désormais très médiatique Perez Hilton traite le sujet… en se moquant au passage très ouvertement de nous autres français.
Yelle – A cause des garçons

Le clip web

La vente de disque en chute libre, les albums considérés comme des outils de promotion pour les concerts, les clips en circulation sur les plateformes d’échange vidéo, des artistes qui assurent leur promotion sur Internet en se passant des maisons de disque, des sites de plus en plus élaborés pour créer le buzz : ce n’est plus une tendance mais un mouvement de fond. La nouveauté du mois consiste à mixer l’atout visuel du clip à l’interactivité du net à l’instar de ce que propose le groupe canadien (quebecois de Montréal) The Arcade Fire pour son titre bible. pour jouer avec le clip, cliquez sur l’image ci-dessous et promenez votre souris…

The Arcade Fire Bible

4 Replies to “Tendances : tecktonik et le clip web de The Arcade Fire”

  1. Si tu lisais cet escellent blog qu’est versac, tu aurais eu droit à des billets réguliers sur l’émergence de la tecktonik en ligne depuis plusieurs mois 😉

    Ce qui caractérise ce phénomène, c’est bien l’intégration très tôt des plate-formes de partage, et surtout, des skyblogs, dans l’émergence et la diffusion, qui s’est faite sans les media pendant plusieurs mois, de pair à pair, entre jeunes.

    L’autre élément qui caractérise le phénomène, c’est son irruption depuis la jeunesse de la classe moyenne. Les initiateurs habituels de tendances (les branchés, les populations marginales – punk, rock…) ont été mises devant le fait accompli d’un truc qui est né dans le 9-2 ou le 9-1, pas le 9-3 ou le 3ème arrondissement.

    … Passionnant en tout cas.

  2. greg > je ne rate jamais sieur Perez en effet
    Lucie L > merci, super le concert à emporter
    versac > je vais aller découvrir ton blog avec plaisir. Je te donnerai un petit coup de pouce en parlant de toi ici si tu veux, j’aime bien aider les petits jeunes qui débutent 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *