Tout fout l’camp

Relooking_extremeAller chercher aux confins de l’amérique profondes des américain(e)s complexé(e)s pour les ridiculiser pendant une bonne demi-heure, je vois rien à redire. Que leur physique, qu’on pourrait qualifier de pas facile, allié à un compte en banque tourmenté, constitue une occasion rêvée de profiter de la misère humaine, c’est dans l’ordre des choses. Que pour aller jusqu’au bout de l’humiliation, on nous donne l’occasion de profiter des moments les plus dégradants de leur opération de chirurgie esthétique (pendant et après) supposée leur apporter charme et charisme, je trouve ça plutôt sain. Que Teva, ex-chaîne des femmes, reconvertie dans l’émotion, se sente investie d’une mission sociale en programmant ce grand moment de télévision en France, c’est quand même bien normal. Que le dictat de la beauté participe à garnir le compte en banque de chirugiens bouchers, je ne vois rien à redire, il faut bien que tout le monde vive.

Mais que Buena Vista, donc Disney, se cache pudiquement derrière ce "Emmy-nominated" programme qu’est Extrême Makeover (Relooking Extrême en France), ça fait quand même un choc. Je sais, c’est mon côté vieille école…

3 Replies to “Tout fout l’camp”

  1. Euh… parce que tu crois que Disney fait du bien aux enfants toi, ces dernières années ?! The Show(Business) must go on, baby ! dfp.

  2. Pas particulièrement mais considérant les pseudos valeurs morales d’un autre siècle imposées par Disney notamment dans ses parc d’attraction, j’essayais de trouver une cohérence… Mais tu as raison, la seule cohérence à trouver est le business.

  3. Ainsi que leur idée machiste de mettre en scène les femmes comme étant faibles et tributaire des hommes (elles attendent toutes le prince charmant pour se réaliser, avant elle ne sont juste rien) et la démagogie du contexte… en effet, de belles valeurs qui ont nourri toute notre jeunesse… 😉 dfp.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *