Un vrai Grand Prix RP pour bientôt ?

Mercredi dernier, 7 décembre, étaient remis le Grand Prix Stratégies des stratégies de communication 2006 qui couvrait les éditions d’entreprise, la publicité corporate, la communication événementielle et les Relations Publiques. La soirée, par souci de rythme, mettait en pratique la règle exposée en début de cérémonie : peu de discours, des photos pour les mentions, des remrciements rapides pour les lauréats. Soit, admettons que les illustrations présentées suffisaient à offrir le minimum de contenu requis pour certaines catégories : une création publicitaire, la mise en scène d’un événement ou un concept de magazine. Supposons que chaque spectateur avait révisé les règles du jeu, les critères de sélection du jury, autorisant ainsi à ne surtout pas les rappeler.

Mais que dire de la façon dont les RP ont été traitées ? Sur la base du peu d’informations communiquées, voici comment les prix dédiés étaient compris dans la salle : un Grand prix illustré par une pub, des concepts publicitaires "déclinés" en presse (Gaston Lagaffe pour Synthol, Dove), la tarte à la crème du dossier de presse créatif mais un peu creux (pas de procès d’intention mais la bouteille à la mer ne semble pas avoir reçu un échos extraordinaire dans les rédactions), des créations d’observatoire (Vania, Domoscope Unilever) dont on ne sait pas s’ils ont bénéficié d’une impulsion RP ou globalement marketing et enfin un prix attribué pour un observateur du jury qui ne comptait d’ailleurs pas un seul journaliste… A l’issue de 15 bonnes minutes de démonstrations d’absence totale de fond, les heureux gagnants ont bien sûr rappelé à quel point les RP étaient de plus en plus stratégiques dans l’entreprise. Tous les espoirs ayant porté sur ce temps de parole enfin accordé aux lauréats, nous avons enfin pu apprendre avec bonheur que la clé de la réussite du dispositif développé dans le cadre d’une com de crise était "la transparence totale" puis, se ravisant, au moins "dans tous les cas la vérité", on notera la différence.

Le pire est que je suis sûr que les lauréats on vécu la même frustration. On aurait aussi aimé entendre les 3 groupements impliqués sur le sujet (Syntec RP, IP&C et Synap).

Pour l’année prochaine, deux options. 1. La critique après coup, comme maintenant, le boycott, encore une fois, la révolte vaine. 2. Le courage d’aller au  front, présenter des dossiers, défendre des critères justes, imposer un minimum de justification (quelle solutions RP proposées pour quelle problématique ?), garantir un jury plus représentatif. Qui a envie de se bouger pour changer ça ?

CategoriesRP

2 Replies to “Un vrai Grand Prix RP pour bientôt ?”

  1. Je ne me suis pas intéressé de près à ces prix mais j’ai juste une réaction sur le grand prix RP (dont Sananes parle sur son blog) : et si cela illustrait le fait que RP et Pub corporate interagissent de plus en plus ? Il me paraît intéressant que les métiers s’entremêlent de plus en plus et que RP et Pub communiquent mieux entre elles. Voilà, c’est une réaction de principe, car je ne sais pas en quoi la campagne ADP a consisté pour son volet RP…

  2. En fait c’est tout le problème : ceux qui étaient dans la salle ne pouvaient pas non plus comprendre en quoi la campagne ADP avait consisté dans son volet RP… Il n’était pas non plus précisé dans quel périmètre : à ma connaissance, le gagnant n’est intervenu “que” dans le cadre stricte de la crise, la reconstruction, qui est clé, était géré par une autre agence.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *