5 raisons pour lesquelles je blogue

Une petite chaîne parce que ça faisait longtemps. Ca me vient de Gonzague qui l’avait eu d’Otto qui l’avait eu de Jean-Marie qui l’avait vu chez Stéphanie, bref une chaîne quoi. Alors la question du jour, c’est "5 reasons why I blog". Un truc parfait pour parler de moi, j’adore. Et une excuse pour linker plein de monde, ça c’est ma spécialité.

  1. Pour le travail : ça c’était au début et pendant 1 semaine. Parce que je me suis réveillé un matin il y a un peu plus de 2 ans en me disant qu’il se passait un truc et que je passais à côté. L’après-midi même, j’ouvrais un blog avec une ligne éditoriale de malade et totalement originale : point de vue sur les nouvelles sphères d’influence au sein de communautés sur le web. Wow.
  2. Pour le fun : j’aime bien écrire mais quand c’est juste pour le plaisir, je m’intéresse beaucoup plus à Desperate Housewives et Koh Lanta qu’aux enjeux sociéto-économico-stratégiques de la révolution digitale, ça c’est senti non ? Au bout de 2 jours de blog donc. Et je suis fier comme un paon quand on me présente comme une référence en matière de série télé US même si ça fait pas un métier tout ça.
  3. Parce que je suis totalement égocentrique et que je pense avoir un avis pertinent sur tout. A noter cependant au passage que quand on a un physique à faire de la radio, une voix à tenter la presse écrite et une plume digne de l’auteur du dernier Harlequin, le blog ressemble à un bon refuge. Et surtout, cet espace se prête plutôt pas mal à un exercice de style qui me plaît : placer une quantité de "je" par phrase inversement proportionnelle au nombre d’informations qui me révèleraient un peu.
  4. Pour les rencontres : c’était le plus inattendu, c’est ce qui explique l’existance de PRland plus de 2 ans plus tard. J’ai trouvé ce que je ne venais pas chercher : quelques amis (de ceux qu’on appelerait vers 4h00 du matin en cas de problème, si si) et pas mal de gens qui comptent (et qui peuvent m’appeler à 4h00 du matin mais autant le dire tout de suite, j’ai une efficacité réduite à cette heure là). Pour résumer, je blogue pour passer un max de coups de fil sur les coups de 4h00 du mat.
  5. Parce que, aussi paradoxal que ça puisse paraître étant donné le taux élevé de clients, prospects et de collègues parmi mes visiteurs, je me sens libre de pratiquer ici l’un de mes sports favoris : l’auto-dérision. Quitte à perdre un petit morceau de crédibilité à chaque post.

Pour aller jusqu’au bout de l’exercice, je dois passer le bébé à 5 collègues blogueurs. Je les ai rencontrés il y a quelques jours lors du dernier Paris blogue-t-il ? Je voulais fêter ça. Je savais pas comment. J’ai trouvé. D’autant qu’ils doivent détester les chaînes comme nous tous. Je m’assure donc une popularité éternelle auprès de Céline, Florian, Frogita, Stéphane et la panther. De rien, ça me fait plaisir.

12 Replies to “5 raisons pour lesquelles je blogue”

  1. Eh bien l’auto-dérision tu la maîtrises à merveille. Ce petit billet , la patate pourrie qu’on se refile tous, est sûrement une des rares chaînes intéressantes qui circule sur les blogs.
    Ravi de voir que toi aussi tu as rencontré grâce à ton blog des gens que tu pourrais appeler à 4h AM.

    J’en ai rencontré quelques uns mais heureusement pour eux je dors souvent à cette heure là (bien que tu penses que je ne dorme jamais, ce qui est plus vrai pendant les vacances qu’autre chose).

    Au plaisir de te rencontrer sur Paris un jour ou l’autre (il faudra souffrir ma présence),

    Gonzague

  2. “A noter cependant au passage que quand on a un physique à faire de la radio, une voix à tenter la presse écrite et une plume digne de l’auteur du dernier Harlequin, le blog ressemble à un bon refuge”

    ba pourquoi TF1 met Cauet en access ? et Fun le met sur sa matinale…

    Quand je vois ça, je me dis qu’on a toutes nos chances ailleurs que sur le blog.
    :))

  3. C’est effectivement l’inattendu qui fait que le blog peut être un outil merveilleux. Perso (parce qu’égocentrique aussi, faut que je parle de moi, donc), c’est la plus agréable surprise offerte par le blogging.

  4. hey si un opérateur bien intentionné te lit, je crois qu’il va repenser ses tarifs de nuit, non ?
    Des bisous

  5. Ici en Inde les prises ont 7 positions possibles quand on veut les enfourner… Pratique quand on a trop bu de leur biere Kingfisher, pas de risque de passer une eternité à brancher son macbook pour poster son billet quotidien.
    En tout cas, vue de Bangalore, la blogsphère parisienne a l’air de bien se porter !

    A tte

    Antoine

    http://blogalore.fr

  6. Et bien moi non, j’avais rien demandé !! J’aime pas les chaines, surtout que j’ai aucune raison d’avoir créer mon blog !! :-/

    Si, si ! je confirme ! tu ressembles à un de mes potes !! 😀

  7. “j’ouvrais un blog avec une ligne éditoriale de malade et totalement originale : point de vue sur les nouvelles sphères d’influence au sein de communautés sur le web. Wow.”

    héhé.
    En même temps, ne crois-tu pas que le créneau des communicants qui parlent de tout et de rien est DAVANTAGE encombré que celui des communicants qui parlent de communication ??
    😀

  8. > François : sans aucun doute mais j’ai acquis la conviction que ça ne fait pas un blog au quotidien, 1 billet intéressant par semaine sur le sujet est un rythme raisonnable, au-delà, on tourne en rond. Mais tu sais que j’adore ce que tu fais hein 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *