Comment j’ai raté ma rentrée série 2011

Tout était prêt : la liste de mes envies sur la base des castings, bandes-annonce, premiers bouche à oreille… Mais voilà, le mois de septembre m’a réservé un emploi du temps dévastateur qui ne laisse même plus de place à la découverte nocturne des nouveautés de l’année et de nouvelles saisons de quelques vieilleries que je n’ai toujours pas lâché (comment rater le dernier tour de piste des Desperate housewives ?).

En plus de missions professionnelles aussi inspirantes qu’aspirantes, voici la liste des “responsables”.

Des vacances en Italie : je reste subjugué par la méconnaissance des français de la Côte Amalfitaine, ses maisons accrochées dans le vide au milieux de falaises vertigineuses, l’Ile de Capri qui ajoute aux atouts de la Corse un charme quasi Fellinien très années 50, ses antipastis inoubliables. Une semaine hors du temps.

Des fêtes anniversaire de rentrée : alors que Direct Star fêtait son premier anniversaire 2 jours avant l’annonce de son rachat par Canal +, Paris Première fêtait en grande pompe avec le tout Paris son 25ème anniversaire au Grand Palais. J’avais déjà fait les 20 ans. Paris Première, c’est ma chaîne préférée : manger des gaufres et des barbapapas avec quelques amis journalistes et les stars de la chaîne en revisitant quelques-uns de ses grands moments m’a entraîné très tard dans la nuit. Plus inattendu dans la catégorie anniversaire, l’Efap fêtait ses 50 ans, l’occasion de croiser des anciens célèbres, des anciens qui sont devenus des amis, des anciens de ma promo 20 ans plus tard.

Le trophées de femmes en or à Nice : pour la 19ème fois, les femmes les plus remarquables dans des catégories très différentes (des médias à la recherche) étaient récompensées à Nice dans une ambiance très people, choyés pendant 3 jours dans un Palace local avec au programme activités détente, transat, dîner et déjeuner avec Adriana Karembeu, Mimie Mathy, Irma, Patrick Sabatier, Charlotte le Bon, Didier Gustin, Louis Bertignac, Michèle Bernier… Témoin privilégié avec quelques amis journalistes, on n’a pas évité de prolonger la nuit dans un Casino et très tard sur la piste de danse.

Avant-première cinéma : parmi les nouveautés, j’ai pu assister à l’avant-première de “The Artist” avec une belle idée de moderniser le film muet qui ne tient selon moi pas toutes ses promesses. Si le casting est impeccable, j’avoue avoir été d’avantage emporté par Bérénice Bejo dont on parle peu que par Jean Dujardin que j’aime pourtant bien. Une mention spéciale va au chien, pour lequel un César spécial devrait être créé.

Avant-première télé : assister dans la salle à l’enregistrement de Sing-Off fait prendre la mesure de l’émotion qui se dégage de voix a capella, en harmonie et en liberté. Un format de télé crochet qui évite la tension de la télé réalité pour se concentrer sur le plaisir. 90% passe à l’écran lors des diffusions le samedi soir. Pendant toutes la semaine, les journalistes media qui avaient soutenus mollement le programme ont regretté la faible audience de la première édition de très bonne facture. Bonne nouvelle, l’émission est désormais disponible sur Pluzz en replay donc, rattrapez votre retard et faites la fête à Sing-Off. Et espérons que les magazines télé oseront donner la couv’ aux programmes qu’ils défendent plutôt qu’à ceux qui font de l’audience.

Rencontre : dans une catégorie moins festive mais sans doute plus utile, déjeuner avec l’équipe dirigeante de l’ICANN venu présenter le principe des nouveaux noms de domaines pour les grandes organisations. Adieux .com et .fr, bonjour .prland (dès que ce sera une grande organisation). Les avis dans la salle sont contrastés mais l’impression de rencontrer avec les vrais maîtres de l’Internet dont personne ne parle est bien réelle. Comprendre comment ça marche demande un effort nécessaire dès maintenant, les échéances sont proches, cliquez sur le lien ci-dessus.

J’anticipe un mois d’octobre un peu plus calme (à part un voyage à Hong-Kong quand même…) qui devrait me permettre de découvrir enfin les séries les plus excitantes. Mais il va me falloir un guide pour gagner du temps et faire les bons choix.

Donc osons la question : c’est quoi les nouveautés série aux US à ne pas rater ?

 

2 Replies to “Comment j’ai raté ma rentrée série 2011”

  1. Comment tu peux me faire ça? 😕
    Et moi, qui comptais tant sur toi…

    Du coup, je suis obligé de voir certains épisodes qui sont “mwarrrf…” (Playboy, New Girl, 2 broke girls…)

    Reviens, Eric, reviens…

  2. J’ai décidé de faire confiance aux audiences. Du coup, The playboy, j’évite par exemple…) ^^

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *