Comment je suis devenu un référent pour Abercrombie & Fitch

Ah ben j’en sais rien moi, comment… (désolé).

N’empêche que plus de la moitié des visites en provenance de Google sur ce blog sont liées à Abercrombie & Fitch, Abercrombie and Fitch et toutes les variantes avec fautes d’orthographe inside. Je vais être obligé de me lancer dans le coaching mode, on est globalement assez mal barrés, je crois qu’on peut le dire.

Sinon, vous ça va ?

9 Replies to “Comment je suis devenu un référent pour Abercrombie & Fitch”

  1. ben si tu préviens pas mon p’tit gars, ça risque d’arriver encore hein. Sinon, j’avais pensé à ton truc jeudi… et t’es pas venu !

  2. j’ai cru qu’il allait pleuvoir. shame on me

    et jeudi soir ze peut pas venir suis dans le train :/

    *se suicide avec une pince à épiler Abercrombie & Fitch*

  3. Pas de bol, j’ai aussi connu ça sur un autre blog, ça vous ramène tout un tas de skykikoololpseudoblogueur qui ont envie d’être à la mode avec une marque introuvable en Europe mais qui n’ont pas assez d’argent pour commander au USA. :mrgreen:

  4. Gonzague > Il reste plein d’autres picnics et d’autres couleurs aussi veinard
    LeBen > pas trop de kikoolol à déplorer so far mais je reste en alerte !

  5. Tiens, la prochaine fois que vous venez a London on fait un detour par Abercrombie & Fitch parce que ca vaut vraiment le coup 😉

  6. Sandrine > y’en a un à London ????? Faut qu’on revienne vite alors !!! Et quand est-ce qu’on te voit ?

    Eric > si ça te dérange pas le coaching mode je vais plutôt garder la main…. 😉

  7. En titrant “abercrombie and fitch” et en l’écrivant 2 fois dans ton billet, tu augmentes encore un peu plus ton référencement sur google via ces mots clés… c’est donc que ça ne te déplait pas tant que ça 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *