Je suis le roi du monde de la Corse

Lorsque j’ai été invité par Corsica Ferries à découvrir la Corse en deux jours, j’ai failli dire non puis j’ai dit oui. Lorsque j’ai découvert le programme très sport avec notamment Tyrotrekking et Via Ferrata, j’ai failli dire re-non et puis j’ai dit re-oui. Parce que rien ne me fait peur. Officiellement.

eric-corse1

Bon, au final, j’ai trouvé la descente en suspension sur un câble (Tyrotrekking) carrément facile comparée à la séance d’escalade (Via Ferrata) un peu corsée (ahah). Parce que depuis toujours, j’ai le vertige. Et quand on connait les effets du vertige sur les jambes, on imagine assez facilement la qualité de ma performance à quelques dizaines de mètres du sol.  Ca m’a rappelé le parcours de combattant de l’armée, celui où j’avais découvert la façon dont l’énergie d’un groupe peut galvaniser (merci à mes coachs qui se reconnaitront… en photo plus bas !). Evidemment, je l’ai fait en ronchonnant que les gens, ils étaient complètement “malades de nous lâcher sur des parois à pic”, que “je m’appelle pas Indiana Jones” et que “je suis trop vieux pour ces conneries”. Mais après, j’étais fier comme bartabas, bourré d’adrénaline qui donne la pêche.

Pour ceux qui ne regarderaient que les images, on va donc jouer la carte de la plus totale mauvaise foi. De quoi faire croire que c’était facile comme dans un prospectus et que j’ai assuré tout le temps.

eric-corse-1eric-corse-2eric-corse-3

Je connaissais les lacs naturels, les plages de sable blanc, l’eau truquoise mais je n’avais jamais expérimenté le versant sportif de l’île de beauté. J’ai découvert le côté Koh-Lantesque de la Corse. Ca a été l’un des très nombreux privilèges de ce week-end, j’y reviendrai du coup.

Update 24/06 : assez menti en photo, voici toute la vérité sur mes exploits en vidéo

Crédit photo et video : http://www.flickr.com/photos/ymyrtil/


5 Replies to “Je suis le roi du monde de la Corse”

  1. Ouaaa, bravo et oui le casque rouge, le baudrier et le tee shirt Corsica Ferries, ça vous pose direct, les mecs !
    Pendant ce temps, moi je lisais près du ruisseau, avec Gilbert.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *