La météo, ça peut être fun

Même avec un été pourri, on peut se marrer avec les bulletins météo. La télé nous l’a démontré depuis longtemps et je ne parle pas de Catherine Laborde ni de Patrice Drevet, non. C’est Canal + qui s’est illustré depuis longtemps sur le sujet avec Alexandra Kazan (cool et soft), Axelle Lafont (excellentissime et trash) ou Louise Bourgoin (décalée et tendance). Il y avait eu Alexandre Devoise aussi, avant qu’il ne se perde sur NT1. Et puis, on se souvient de Michel Cardoze, le poète, sur TF1, mais je vous parle d’un temps…

Bien plus discret mais au moins aussi réjouissant, Le parisien nous sert tous les jours dans son édition papier un bulletin météo éditorialisé qui réussit l’exploit de se renouveler et nous épargne l’anticyclone des Açores – qui fait de toute façon ce qu’il veut en ce moment. On y trouve des envolées lyrique auquel l’exercie de style météorologique nous a peu habitué : "Appollon se pointera vers la mi-journée, cette scintillante réapparition transformera les nébuleux matinaux en confettis et assèchera les nuages du nord…" C’est même l’occasion d’y faire un peu de buzz marketing (on y parle aujourd’hui de la France en jaune rapport au Simpsons, pas au cyclisme un peu moins à la fête en ce moment).

Etrangement, les billets ne sont pas signés. On le regretterait presque.

One Reply to “La météo, ça peut être fun”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *