Le choc Corse

En plein milieu d’un long tunel, j’ai trouvé mon oasis le temps d’un week-end. Je ne pensais pas qu’il était possible de l’atteindre sans avion (merci Corsica Ferries), d’y vivre un condensé d’autant d’instants magiques aussi forts en aussi peu de temps, de redécouvrir à ce point une Corse que je croyais pourtant bien connaître, d’y mélanger un tel assemblage d’émotions contrastées (de l’éclat de rire à la trouille sportive qui envoie de l’adrénaline). Il va me falloir un moment pour regrouper tout ça et tenter d’en décrire une parcelle. Le temps que ça décante, je suis sûr que certains de mes camarades de voyage trouveront les mots. Ou les images. Ou les deux.

9 Replies to “Le choc Corse”

  1. Pour l’instant, j’en suis au même stade, je laisse reposer aussi. Mais c’est sûr, la Corse ce week-end, c’était une chouette surprise et plein de vrais bons moments !
    Ils nous reste une tonne de photo pour pas oublier qu’on était bien, Tintin, avant de savoir le raconter un peu avec des mots.

  2. Bon on est tous un peu paralysé par le nombre de choses à raconter. Et d’émotions vécues difficiles à décrire. Oui, ça va forcément viendre !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *