Quel beau métier vous faites

J’ai enfin réussi à trouver le temps de lire le dernier opus de William Réjault sorti cette semaine. Et maintenant, j’ai envie que tout le monde fonce en librairie l’acheter. Mais comment dire tout le bien d’un livre écrit par un ami avec un minimum de crédibilité ? En commençant par une vacherie sans doute (il va me dévisser la tête)…

La plus belle force de Quel beau métier vous faites se trouve dans son sens de la nuance qui manque trop souvent à son auteur sur le net depuis qu’il écrit sur lepost. Pas question ici d’aller chercher la facilité par les effets de manche dont il a le secret (et le talent aussi), c’est tout en sensibilité que William nous emmène dans les coulisses de son quotidien d’infirmier. Le comparer à Urgences, Dr House ou Grey’s Anatomy comme le fait son éditeur dans la fiche promo est sans intérêt : ça n’est comparable à rien. C’est même assez différent de La Chambre d’Albert Camus et autres nouvelles, son premier bouquin désormais disponible en poche chez J’ai Lu. C’était l’époque où il s’appelait encore Ron l’infirmier. Un temps qui semble vraiment révolu à regarder de près le nouveau nom de son blog où l’on suivra certainement les coulisses de sa promo.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *