La bataille des boissons

Je dois avoir la tête de quelqu’un qui a soif. Ou peut-être les industriels envisage-t-il un été caniculaire. Ou encore, le marché du drink a besoin d’un sérieux coup de fouet pour bousculer les leaders indéboulonnables du marché. En tout cas, depuis 1 mois, les sollicitations ont été nombreuses pour tester des boissons.

Fin mars, c’est au POPUP BAR, lieu éphemère rue du Renard spécialement habillé pour l’occasion, que j’ai pu gouter Vitamin Water qui arrive en France uniquement soutenue par des actions de promotion auprès des trend setters. Eau enrichie en vitamines et minéraux, Vitamin Water est déclinée en 6 parfums dont agrumes, citron, fruits rouges et Pomme-framboise. J’avoue avoir plutôt goûté la version cocktail alcoolisé qui fonctionne plutôt bien. Une petite société se cache derrière cet energy drink de nouvelle génération : Coca-Cola ! Merci Luc pour l’invitation.

vitamin-water1

Début avril, deux nouveautés toujours dans la catégorie Energy Drink me sont envoyés pour test par l’importateur Sirius Group basé à Monaco. La première s’appelle Suso et se bat sur le terrain du “100% jus de fruit sans additif” avec 3 parfums, citron, orange et fruits rouges proposés en canette.  La boisson pétillante lancée en angleterre en janvier 2008 débarque en France après un succès annoncé en angleterre auprès des 15-25 ans. Je dois être trop en dehors de la cible, le goût sucré de la boisson ne me séduit pas vraiment.

suso

La deuxième s’appelle Active O2, boisson à base d’eau enrichie en oxygène, agréable au goût, elle joue sur les études cliniques qui démontrent les effets d’une eau enrichie en oxygène sur le corps humain lors d’un effort : réduction de la fréquence cardique et de la concentration en lactate dans le sang. La bouteille est un vrai plus produit.

active-o2

La semaine dernière, c’est accompagné d’un coussin que j’ai reçu une nouvelle génération de boisson frappée : Dizzy qui se présente pétillante, rafraîchissante et lactée sous la marque Yop de Yoplait. Je veux bien croire en l’expérience sensorielle inédite promise : une boisson lactée pétillante, c’est osé, peut-être un peu trop. Mais j’aime l’univers marketing créé, psyché et décalé, ainsi que la bouteille décapsulable. Existe en deux parfums : fruits exotiques et agrumes.

dizzy

En matière de BRSA (Boisson Rafraichissante Sans Alcool), quitte à assumer un désespérant classissisme, j’avoue garder une préférence pour le bon vieux Coca-Light et pour la bouteille de Perrier qui trônait déjà dans le frigo de mes parents. Et même si elle a été produite au sein de mon agence, j’en profite pour partager la dernière campagne Perrier qui m’annonce l’été dont je rêve.