L’iPhone 3G arrive chez SFR

Pour la première fois depuis depuis le début de la Nouvelle Star, j’ai abandonné mes copains de Twitter pour fêter parmi les people l’arrivée du iPhone 3G chez SFR qui n’est plus un secret pour personne.

Ca a été l’occasion de profiter en showcase au Studio SFR de Yodelice que je ne quitte plus depuis 3 semaines et de cotoyer Sliimy, Yaël Naïm, Julie Depardieu, Andre Dussolier, Zoe Felix, Tomer Sisley, Arthur H., Bixente Lizarazu, Vincent Perez, Berry, Grace, Ariane Massenet, Samuel Etienne, Linda Hardy, les designers Nathalie Garçon et Jean-Claude Jitrois accompagnés de Sarah Marshall, Bernard Montiel, Laurent Korcia, Frigide Barjot, Pierre Mathieu,  Nicolas Deuil et Yves Lecoq. Tous très clairement plus occupés à jouer avec leur nouvel iPhone qu’à noter que je ratais le premier prime à Baltard rien que pour eux. Mais je ne le prends pas perso, passons.

Continue reading “L’iPhone 3G arrive chez SFR”

Yodelice à l’Alhambra

Il y a des semaines comme ça où les sujets se concentrent. Pour Adjani, pas de surprise, je l’aime depuis toujours et c’est un peu sa semaine. Yodelice en revanche est plutôt le fruit du hasard. J’ai découvert le groupe il y a 1 mois au détour de balades sur mySpace, acheté mes places pour l’Alhambra avant de recevoir l’invitation de super BRM pour le concert de lundi soir puis l’invitation de Laurent Guyot pour fêter l’arrivée du iPhone 3G chez SFR… avec concert de Yodelice ! Alors c’était comment l’Alhambra ?

yodelice

J’étais d’abord ravi de découvrir la salle que je ne connaissais pas, lieu qui a le vent en poupe notamment auprès de la nouvelle scène française. En formation réduite (un contrebassiste-percutionniste-joueur d’harmonica, un guitariste-percutioniste et un chanteur guitariste), on retrouve immédiatement l’univers des quelques titres écoutés en ligne. On comprend assez vite que certains ont plus écouté que d’autres et connaissent déjà les paroles par coeur (seul le single est déjà disponible sur les plateformes de téléchargement).

La voix de Maxime Nucci est beaucoup plus technique et subtile que je ne le pensais, vraiment très belle. En entendant pour la première fois l’intégralité de l’album, si le style musical du single plait, le reste suivra. Il y a clairement un univers nouveau en fil conducteur de toutes les chansons. Le petit module en haut à droite permet de découvrir Sunday with a flu et de plonger. De mon côté, j’attends maintenant la sortie de l’album avec impatience.

En revanche, même si ce n’est pas ma spécialité, on va vraiment réfléchir au nouveau look du chanteur, cheveux longs, chapeau avec plume intégrée, larme en paillette sur la joue gauche, veste scintillante… On va garder que le barbe de 3 jours et appeler un service stylisme super vite pour le reste.

L’extrait du spectacle en vidéo ici est une reprise de Nirvana dont j’ai pu apprécier pour la première fois les paroles. Ca devrait vous faire pareil.

Merci à Vinz pour la photo.

Deux coups de coeur musicaux du jour

J’avais prévu un dimanche cinéphile, il est devenu musical, presque par hasard. Au final, je me retrouve avec des amis en plus sur mySpace, une bibliothèque iTunes enrichie et des dates de concert dans mon agenda du mois de mars.

S’il ne fallait retenir que deux des découvertes de la journée, ce serait Maxime et Bertrand.

Maxime Nucci, je ne connaissais pas bien, n’avais pas d’autre avis qu’un petit capital sympathie grâce au très bon niveau du dernier album de Jenifer et en particulier des titres qu’il a écrit. Je n’ai donc pas fait le lien immédiat entre le très beau clip de Guillaume Canet réalisé pour ce mystérieux Yodelice et Maxime. Les 4 titres disponibles sur son mySpace me plaisent, je finis par regarder de plus près : Maxime est devenu Yodelice (depuis novembre 2007 ??) et ça s’annonce bien. L’album sera disponible en mars et j’espère pouvoir le voir sur scène à l’Alhambra le 23 mars 2009.

L’histoire avec Bertrand Soulier est un peu différente. Je le connais virtuellement depuis 1 an puisqu’on avait participé ensemble au live de La Nouvelle Star organisé par William sur lepost. Il m’avait alors littéralement impressionné par son humour fulgurant. Je crois que je n’avais pas vraiment écouté à l’époque ce qu’il faisait. C’est encore une fois son mySpace qui m’a scotché à son album dont je profite dorénavant intégralement dans mon iPod. Les arrangements ont quelquechose de désuet qui me plait vraiment, les mélodies cette efficacité qui fait que ça reste dans la tête, longtemps. Pour le meilleur. Pour patienter jusqu’au 11 mars pour le voir sur scène à l’Entrepot.