Une couv sur les réseaux sociaux dans Stratégies en 2010 ?

Puisque j’ai eu l’occasion de le dire clairement à la rédaction à plusieurs reprises, je me permets de signaler ici que lorsque Stratégies réalise en juillet 2008 un papier sur les blogs, l’hebdo des professionnels du marketing et de la com ne fait juste pas son boulot. Parce qu’on est plusieurs à faire de la pédagogie dans les entreprises depuis plusieurs années, on sait ce qu’un papier de ce type provoque : un retour en arrière. Et il serait temps que notre presse professionnelle montre la voie plutôt que d’en suivre une qui n’apporte pas grand chose.

Pour échanger régulièrement avec mes camarades de jeu, je crois qu’il y a quelques consensus dans nos approches didactiques de l’expression sur le net en mode 2.0. Il ne me semble qu’aucun d’entre-nous ne parlons de “veille passive”, on est tous d’accord sur l’erreur qui consiste à cibler des espaces de discussion pour leur audience/trafic et surtout, réfléchir le sujet par le prisme des blogs exclusivement a peu de sens pour aujourd’hui et le futur. Les réseaux sociaux ne constituent-ils pas un point d’entrée un brin plus ambitieux ?

Je serais assez mal placé pour juger dans l’article les citations de ces mêmes camarades, me reconnaissant assez peu dans celles qui me sont attribuées. Je ne pense en particulier pas que la rémunération des blogs structure la blogosphère. Mieux, je m’en moque. Ce qui m’intéresse, ce sont les multiples espaces de discussions, la diversité des profils, l’étendue des sujets traités, les signaux faibles qui, mis bout à bout, s’agrègent en signaux forts que les marques ont encore le choix de ne pas écouter (elles ne s’en privent pas) mais qui leur apporteraient une valeur ajoutée sans comparaison dans leur démarche de communication.

Mais le dossier Stratégies a le mérite de me nous faire profiter de la citation la plus pertinente et utile pour faire évoluer des annonceurs dans leur démarche lue depuis longtemps. Elle est celle de Fred Cavazza qui collabore dorénavant au blog d’une agence concurrente, dont j’ai eu du mal à suivre la relation “je t’aime moi non plus” avec Second Life mais dont la position historique sur les médias sociaux donne toute sa force à sa posture : “J’ai décidé de sortir du classement Wikio car je ne suis pas dans une logique d’éditeur et donc de course à l’audience. Mon blog me sert uniquement pour m’exprimer sur mon quotidien professionnel. Il met en avant mon expertise. Pour moi, plus de trafic signifie plus de pollution. Etre dans ce classement m’apporte plus de désagréments que d’avantages, à commencer par le flot incessant de sollicitations émanant d’agences de RP“.

Pas mieux.

Rien à voir mais quand même : si quelqu’un a compris le mode de fonctionnement qui continue à faire progresser dans ses classements le blog que je ne mets plus à jour depuis des mois, ça m’intéresse…

17 Replies to “Une couv sur les réseaux sociaux dans Stratégies en 2010 ?”

  1. Comme je l’ai dis sur Twitter je suis également un poil déçu par ce dossier – Alex fait du bon boulot pourtant, j’avoue que nous avons du mal nous exprimer.
    Nous devrions l’inviter lors de notre prochaine cession de discussions peut être…

  2. j’ai aussi du mal à comprendre, il ya des pages des pages de citations mais pas vraiment de la qualité. Tu le dis très bien, on passe beaucoup à évangéliser et avec un article comme ça, on recule.

  3. Note pour plus tard, penser à remercier les intervenants de mon master qui m’ont conseillé de ne PAS m’abonner à Stratégies.

  4. Idem…
    Cependant, l’exercice de synthèse de l’évolution de la relation bloggeur – marque en 3,5 pages “format Strat'” n’était pas si évident.
    Dommage que ce soit plus des constats que des tendances…
    Je pense aussi qu’un atelier table-ronde aurait pu être intéressant!

  5. Cher Eric, je savais en écrivant ce papier que tu ne serais pas tendre. Même si je prends soin -au début de l’article- d’élargir les perspectives aux réseaux sociaux, je reconnais volontiers que le sujet “blogs” est un peu restreint, mais c’était mon brief de départ : les blogs et les marques… Je crois honnêtement rendre compte de l’état actuel des choses. Ce qu’il contient est le reflet de ce qu’une vingtaine d’interlocuteurs m’ont raconté… Mais la critique est constructive, et on fera sûrement une couv’ sur les réseaux sociaux avant 2010 : ) Pour l’invit, je suis évidemment partant ! A bientôt

  6. long tail + buzz
    c’est juste mécanique.
    Très bon post.

    en réponse à :
    “Rien à voir mais quand même : si quelqu’un a compris le mode de fonctionnement qui continue à faire progresser dans ses classements le blog que je ne mets plus à jour depuis des mois, ça m’intéresse…”

  7. Éric,

    En fait c’est très simple : Second Life est un espace d’expression / de sociabilisation extrêmement complexe qui a eu des débuts chaotiques (notamment liés à une sur-médiatisation). Cette plateforme sociale virtuelle est en train d’évoluer mais il reste encore bcp de travail.

    Pour résumer : SL est la fois le pire et le meilleur des univers virtuels, c’est son passé et son avenir.

    /Fred

  8. Greg > Invitons Alexandre…
    baptiste > peut-être que comme on était au bord du gouffre, c’est mieux de reculer ?
    Simon > gros prescripteurs pour ton Stratégies dans ton Master…
    Damien dB > je pense que c’est la prochaine étape, l’inviter à un débat
    mry > tu confirmes donc…
    Alex > On en a parlé dès la première minute de notre rencontre donc tu connais mon avis. Maintenant, si c’était le brief, j’ai dis la même chose à François. Mais je serai ravi d’échanger avec toi et les camarades dont je parle pour croiser les points de vue.
    Naro > si je peux me permettre, la mécanique Wikio reste mystérieuse pour moi
    Fred > Tout s’explique (?). Je te jure que j’ai essayé et j’explique à mes clients que ça reste ce que ça a toujours été un réseau social de niche adapté à de l’expérientiel sur des sujets bien ciblés. Mais l’activité sur les plage naturiste reste un mystère des temps modernes pour moi…

  9. En effet quand on voit le nombre de blogs mercenaires qui apparaissent et la déperdition de crédibilité des blogueurs que cela entraine….

    Par ailleurs, les réseaux sociaux fourmillent de ‘créatifs’ non blogueurs dont l’apport est passionnant.

    et puis quid du micro blogging ?

  10. Carla > c’est vrai qu’il y a des catégories de blogs très lus qui sont systématiquement oubliés. Encore la faute à Wikio…

  11. Le monde merveilleux des blogs (et bientôt des reéseaux sociaux) s’est finalament structuré avec les mêmes travers que ceux que critiquent pourtant ses membres. “La blogoStar” est ses “BlogActuers” sont pour la plupart consangaints, légitimités par l’audience, la reconnaissance des médias classiques (sic) ou la critique systématique dont ils font preuve qui donne l’illusion de passer pour une expertise… et je remarque que très peu de second a été conservé dans la durée… quel dommage!

    Alexandre est un journaliste à l’écoute, peut-être le brief était-il mal conçu (c’est toujours la faute du brief ou du client n’est-ce pas?), mais je crois aussi que, pour toutes les raisons évoquées plus haut, rien de vraiment bon n’aurait pu en sortir, anyway.

  12. Je prends note et j’inviterais notre ami Alex lors de notre prochain round de discussion qui devrait se faire aux alentours de fin septembre je pense.
    On en rediscute Eric d’ailleurs 🙂

  13. Pour une fois je ne parlerai meme pas de reseaux sociaux…. Je voulais juste repondre au billet d’apres ie celui du picnic en rouge mais j’arrive pas a y laisser un commentaire :((

    Merci pour la dedicace… Normalement je serai des votre jeudi soir qui arrive pour la version rose ;o)))

  14. Merci pour ces précisions Eric. En lisant les quelques lignes qui te sont attribuées (maladroitement), j’ai cru ne pas te reconnaitre !

  15. J’ai relu un moment votre article sur le nouvel observateur d’il y a quelques mois et notamment ce que vous disiez sur l’intérêt de ces espaces virtuels : un truc comme “existe là si tu ne veux pas que quelqu’un dise du mal de toi sans moyen de défense” (je résume, vous ne m’en voudrez pas)
    J’ai repensé à tout ce processus social qui veut que, passé un certain âge, il faille apprendre que ce n’est pas l'”être” qui compte mais le “faire savoir”.
    Et je relis à présent, ce billet où vous donnez un éclairage différent de vos propos rapportés par Stratégies et qui ajoute une nouvelle pierre à l’édifice.
    J’ai cru encore il y a peu, malgré mon âge certain, qu’il suffisait d’agir en toute honnêteté, d’exprimer sa vérité avec le plus d’humanité possible, pour que l’intégrité qui nous anime soit reconnue par autrui.
    Les différentes lectures que je fais ici ou là, où tout est souvent jeu d’apparence et de réputation brisent peu à peu mes dernières illusions sur ce qui fait notre reconnaissance en société.
    Ce n’est finalement pas ce que nous sommes qui importe mais ce que nous saurons faire paraître. En cela, les médias sociaux sont une redoutable arme de conquête pour qui saura manipuler au mieux les ressorts du “se faire bien voir”.
    Je sais que c’est comme cela que tout fonctionne, je croyais juste que c’était limité encore à la sphère professionnelle mais il semble qu’il faille aujourd’hui savoir faire semblant en toute circonstance.
    Pardonnez la noirceur de mes propos, mais j’ai encore du mal avec cette nécessité de la perfection virtuelle quand on sait combien d’une part aucun de nous n’est parfait, et comme une même personne suivant l’éclairage que l’on donnera à ses propos ou comment ceux ci seront sortis de leur contexte, pourra tour à tour sembler pure ou cinglée.
    (ne publiez pas ce commentaire s’il vous semble exagéré, après tout, ce n’est qu’un point de vue)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *