Bonnes vibrations 2006 avec Jalouse

JalouseEdité par le groupe Jalou et positionné par la régie du groupe EMAP comme un "féminin jeune" qui s’adresse à "des jeunes femmes libres", le magazine Jalouse fait parler de lui depuis vendredi au moment de la mise en kiosque de son dernier numéro proposé, en édition limitée, avec un… vibromasseur. Pour 1 € de plus, les lectrices ont droit à ce cadeau étiqueté "interdit aux moins de 18 ans", une vraie première dans l’histoire de la presse magazine grand public en France.  La dépêche AFP reprend les propos d’Olivier Jungers, DG en charge et du marketing du groupe Jalou : "Les sex toys sont dans l’air du temps. Avant nous, Sonia Rykiel a fait sortir les vibromasseurs des sex-shops. Seule la moitié de notre tirage est livrée avec ce sex toy, afin de laisser le choix aux lectrices, mais aussi aux diffuseurs qui peuvent user de leur droit Jalouse2 de réserve et refuser de le proposer". De son côté, Libé relaie l’opinion du Syndicat de la presse Magazine et d’Information à travers la voix de sa directrice : «le vibromasseur est aujourd’hui un objet de consommation courante» (sic). On se souvient que le magazine avait déjà "innové" il y a 5 ans dans son édition datée décembre-janvier 2001 en proposant avec humour de dénuder les éphèbes proposés en couverture (déclinée en 4 versions) en "grattant la pastille" portant la mention "nu si découvert".

Jalouse l’a dit, l’année 2006 sera l’année du sex toy ou ne sera pas (je sais pas encore ce qu’on va faire de cette tendance là en RP mais on y réflechit…).

3 Replies to “Bonnes vibrations 2006 avec Jalouse”

  1. J’adore l’histoire du vibormasseur objet de consommation courante. Bientôt en réclame chez Auchan ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *