Le chemin qui menait vers vous

Cette semaine, j’ai participé activement au lancement du projet de 2 de mes amis. Parce que le projet me plaît. Parce que l’expérience est inédite. Parce que je suis curieux de savoir si l’interactivité peut apporter une vraie valeur. Et parce que ce sont mes amis, donc.

Le chemin qui menait vers vous, c’est un roman feuilleton accessible grâce à une appli iPhone (à télécharger ici) dont les nouveaux chapitres écrits en temps réel seront publiés chaque semaine, en prenant en compte les commentaires des lecteurs (à partager sur l’appli ou le site dédié). Une vraie expérience interactive… si les lecteurs jouent le jeu. L’application est éditée par Blüpan Entertainment.

Le roman étant écrit à 4 mains, l’interaction se joue jusque dans les séances de travail entre William et Laurent Latorre, le co-auteur. Les coulisses d’une des étapes d’écriture à laquelle j’ai pu assister ce matin, c’est pour la semaine prochaine. Les premiers chapitres ont posé le décor (2017, le Président est mort, les ressources pétrolières du monde entier sont épuisées, Guillaume et Laure entament une traversée de la France), sur quel pan de l’histoire les lecteurs vont-ils réellement intervenir ?

Les RP en format interactif, ça se tente aussi du coup. Ceux qui souhaitent recevoir des informations, tout savoir du classement de l’appli, des secrets de l’écriture, de l’édition des prochains chapitres, ou même choper des photos en haute def super prêtes pour le 4 par 3, il suffit de laisser un commentaire ou m ‘envoyer un petit email pour recevoir les infos.

Pour en savoir plus sur ce qui a déjà été écrit sur le net, il suffit de cliquer sur la perle ci-dessous.

eBook Le chemin qui menait vers vous

Dans la lignée du titre de ce billet, mon chemin qui menait vers vous n’a pas été exemplairement simple cette semaine. Ne nous arrêtons pas sur les détails, j’ai vraiment failli cliquer sur le bouton “Delete” de mon compte Twitter juste avant de me souvenir de tout ce qu’il m’avait apporté de bien aussi. En particulier de la bonne vingtaine de nouvelles têtes rencontrées parmi mes followers, au gré de lancements, soirées et autre apéro prétexte. Et aussi des quelques amis que j’y ai trouvé en 3 ans. Je vais juste retravailler l’addiction, en ajoutant à la modération une couche de distance, et ça va bien se passer, j’en suis sûr.

15 Replies to “Le chemin qui menait vers vous”

  1. Mégahug amigo !
    Si t’étais pas sur Twitter, j’y serais nettement moins. Comprenne qui pourri.

    Et congrats aux deux auteurs, un peu, quand même, pour le principe. Hé ho.

  2. Je suis également curieuse de connaitre la suite de ce 1er ebook interactif et aussi bien sur de voir quelles seront les contributions des lecteurs.
    C’est une chouette aventure en tout cas.

    Pour le reste, travailler l’addiction c’est toujours une bonne idée même si ce n’est pas simple à faire (pour nous autres connectés pathologiques). Respirer aussi. Au pire il reste #911 et ses #culotsdeOneg

  3. LeReilly > Touché. Deux fois.
    Mathilde > Je respire. La nouveauté de la semaine, je dirais que c’est plus le manque de distance que l’addiction, avec laquelle je fais depuis plusieurs années. Et je n’oublie pas le #911 sinon, jamais.

  4. Alors je viens de jouer le jeu de la contribution, on va voir ce que ça peut donner pour les chapitres à venir.
    J’ai hâte de lire également la suite même si pour le moment je ne suis pas vraiment “embarqué”. Quoiqu’il en soit, ça reste un travail très intéressant et une idée à vraiment pousser.
    Bref, je souhaite un énorme succès aux auteurs et d’en vendre plein avec une reliure et de l’encre quand ce sera fini.

  5. Tu viens de me rappeler à mon bon devoir, faut que j’envoie mon commentaire pour parcourir la part du chemin.
    Et pour le sujet n.2, le jour où tu décides de supprimer @PRland (tu le feras pas hein?), n’oublie pas qu’il risque d’y avoir une vague de suicides de comptes twitter en conséquence.

  6. apprendre au détour d’un billet sur ce chouette projet d’ebook qu’on a failli te perdre, saymoche… constater que tu es toujours là, saybien 😉 Que la “couche de distance” ne nous éloigne pas trop…

  7. C’est tout de même troublant, vous lisez donc mes billets jusqu’au bout… (personne ne fait jamais ça dans la vraie vie)
    Olivier S > merci pour ta contribution, c’est ce qu’il y a de mieux à faire
    Virginie > tu réalises que c’est ton premier commentaire ici pour dire que des trucs adorables en plus 😳
    Florian > je me demande si je ne reste pas surtout pour tes hashtags !
    imnotalone > je suis là, ça ne changera rien c’est promis 😉

  8. Évidemment qu’on te lit jusqu’au bout. Mais on remarquera que certains ont tendance à éluder la seconde partie de ton billet 🙂 #tabou et de jeter un voile pudique sur tes moments d’égarement…

  9. NAAAN
    Si tu quittes touitteur, c’est la moitié de ma TL qui se vide d’un coup,
    Il faut donc que tu restes (encore longtemps) le priapique du touitt.
    Pour le reste, le e-book, je suis certaine qu’avec un auteur comme Will / Ron ça ne pourra être qu’un gros succès.

  10. Olivier S > Je crois que tout le monde aborde mes moments d’égarement en essayant de laisser le voile “pudique” que j’y mets, c’est plutôt touchant
    sasa > je touitte trop, je sais mais c’est joliment dit ^^
    Thomas Clément > Je t’envoie le nouveau CP demain

  11. Ouais, mais ça, c’est passequeu je suis amoureuse de toi “en vrai”. Mais surtout, c’est un secret. Personne ne nous regarde, hein ? Rassure-moi ! 😉

  12. J’en conclus donc que tu as ton compte twitter en anglais …

    Mais ma TL sans @PRLand … sans les LT divers et variés … sans finalement la personne que j’ai découverte et qui est capable autour d’un verre justement d’être se recule nécessaire face à ma vie professionnelle

    Keep Smile
    Dont Delete Your Account
    Just Be Crazy

  13. Virginie > c’est un secret entre toi et moi, je te promets la plus grande confidentialité
    Erebuss > ben pareil du coup (et merci)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *