Le jour d’avant de Loic Prigent sur Arte

Loic Prigent, c’est le type qui m’a fait aimer un programme sur la mode. Quand on connait ma passion très limitée pour le shopping, les robes immettables, les effets de styles qui frisent le ridicule et les sacs d’os qui avancent à pas saccadés en faisant la gueule, c’est clairement un exploit.

Il propose une série de 4 documentaires de 52 minutes, diffusés sur ARTE ce mois-ci,  dont j’ai eu la chance de voir des extraits ce soir (merci Grazia) en présence du réalisateur dissimulé derrière son chapeau. Le jour d’avant nous emmène dans les coulisses des 48 heures qui précèdent un défilé. Plus exactement de 4 défilés, un par documentaire dont chacun semble épouser un format proche du sujet.

Pour Fendi par Sylvia Fendi et Karl Lagerfeld, décalage drôle et superficialité sont de rigueur, pour Jean-Paul Gaultier, tension et perfectionnisme, pour Proenza Shouler, décontraction mais sens du détail avec voix off du réalisateur en prime, et pour Sonia Rykiel, exubérance ridicule et émotion.

J’ai retrouvé la magie des “Habillés pour…” de Canal en me laissant aller à aimer vraiment des créations (plutôt celles de Gaultier en l’occurrence), adopter le ton moqueur plein de bienveillance de l’auteur (fans de livetwitt, bloquez vos soirées) et compatir aussi pour un monde tellement éloigné des vraies valeurs.

Les rendez-vous sont donnés les 14, 21, 28 janvier et 3 février à partir de 22h00.

7 Replies to “Le jour d’avant de Loic Prigent sur Arte”

  1. Ok. Bon, je ne suis pas super Gauthier, alors la robe clown c’est no way, et la croco c’est pas mal, mais juste sur un podium.

  2. Alors, il ne t’aura pas échappé que rien de ce qu’on a vu n’est envisageable dans la vraie vie, en dehors d’un podium ? ^^

  3. Non en effet, il ne m’aura pas échappé… En revanche, certaines pièces laissent présager les déclinaisons prêt à porter qui finiront dans nos armoires. Et pour le croco je ne vois pas… (et pour le clown, le sequin est déjà partout mais il ne passera pas par moi)(pas en total look en tout cas). Mais on n’est pas là pour parler chiffons hein #ahah

  4. Je viens de voir le Lagerfeld. Merci pour ton billet… Sans qui je ne l’aurais pas vu ! (là je vais sur Jospin. Côté chiffons, tout de suite, c’est moins ça…)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *