Mon conseil du jour pour décrocher un job dans les RP

Si vous recherchez un emploi dans les Relations Presse et que lors d’un entretien, on vous demande ce que vous appréciez le moins dans les RP, évitez de répondre “faire des relances”. Même en minimisant, à la lueur du regard abasourdi de votre interlocuteur, par un “enfin, j’en fais quand même parce qu’il faut bien…”. Si votre objectif est vraiment de décrocher un job, évitez. C’est le genre de remarque qui peut me faire stopper un entretien au bout de 5 minutes. Vraiment. Ou alors, éventuellement, développez en précisant que “vous détestez faire des relances au kilomètre” mais que vous adorez “construire un relationnel avec les journalistes en les contactant avec systématiquement 2 ou 3 idées de sujets ou d’angles construits méthodiquement en fonction de l’info, de grandes tendances identifiées et des centres d’intérêt du journaliste parce que vous lisez scrupuleusement tous ses derniers papiers avant de l’appeler”. C’est un peu long mais ça peut séduire.

J’ai un scoop pour la totalité des candidats -tout droit sortis de l’école- que j’ai rencontré récemment pour des postes junior : faire des relations presse, ça consiste en premier lieu à appeler des journalistes ! Inutile de penser à “faire de la stratégie”, “construire des dispositifs stratégiques” ou ”concevoir la stratégie de la stratégie” si vous ne connaissez pas vos cibles, leur contraintes, leurs centres d’intérêt du moment.

Alors oubliez le traumatisme de stages où on vous a demandé de contacter une liste de 500 journalistes “pour vérifier qu’ils ont bien reçu le communiqué de presse” et apprenez à aimer les “relances” (on a toujours pas trouvé de mot plus adapté).

Rendez-vous pour le prochain conseil du jour qui s’intéressera aux raisons pour lesquelles lire la presse, écouter la radio, regarder la télévision (et pas que la Star Ac), surfer sur Internet c’est utile pour faire des Relations Presse…

CategoriesRP

11 Replies to “Mon conseil du jour pour décrocher un job dans les RP”

  1. C’est terrible, hein ? Moi c’est la première chose que je dis aux candidats que je rencontre aussi. Plus envie de perdre mon temps !

  2. Des relances au kilomètre… c’est ce que je déteste le plus, sans aucun doute ! Mais bon, faut bien commencer par ça et la revue de presse !

  3. On peut faire un copier / coller de ta note avec Ecole de COMMERCE à la place d’école de journalisme.

    “Inutile de penser à “faire de la stratégie”, “construire des dispositifs stratégiques” ou ”concevoir la stratégie de la stratégie””… commencez par vendre. Ce qui implique des prises de contacts, des arguments, savoir appuyer sur des touches de téléphone.

  4. Les relances, c’est terrible quand on arrive à la fin du fichier presse et qu’il faut essayer une fois encore d’avoir au bout du fil tous ceux qu’on a jamais eu car absents (on préfère le croire…). Sinon quand on a un journaliste disponible à qui on peut parler, apporter des arguments pour le convaincre de rédiger quelquechose sur le produit, c’est plutôt stimulant ça je trouve.
    Personnelement, je crois que le pire, c’est d’envoyer des communiqués en fax au kilomètre… Heureusement qu’il y a des solutions pour générer des fax depuis un PC maintenant!

  5. Juste un petit mot pour te dire que je t’ai invité à participer à un petit jeu, qui se balade sur la blogosphère, chez moi. Si t’as 5 minutes, participe, c’est marrant. : )

  6. dfp > on monte un club ?
    Ekzit > je ne peux pas croire que tu ne sois pas le champion de la “relance-intelligente-pas-au-kilomètre”. Bon pour la revue de presse, j’admets qu’il y a plus excitant…
    jb > l’autre façon de le dire, c’est : les RP, c’est aussi de la “vente”, d’information certes, mais de la vente quand même
    Estelle > il y a des solutions automatisées très bien pour les fax 😉
    Claire > J’avais échappé à la photo du frigo et au questionnaire de Proust, tu as réussi à m’avoir, avec en plus un thème pas facile quand on veut essayer de ne pas trop s’exposer sur son blog. Je m’y colle ce week-end, promis.

  7. J’applaudis des deux mains ! Cette note devrait être plaquardée au fronton de toutes les écoles d’attachés de presse.

    Mais il y en a-t-il au moins des écoles dignes de ce nom ?

  8. L’autre conseil pour se rendre les “relances” sympa est aussi de se fixer des challenges et de se dire qu’aujourd’hui et bien oui on aura un super reportage sur Tf1 pour un client inconnu dans un secteur pas sexy. La difficulté peut aussi être ton moteur petit scarabée 🙂

  9. tiens c’est peut etre l’occasion de lancer un p’tit jeu :trouver un mot plus adapté que “relance”.

    Moi je propose: réexposition

    avec une presentation differente, suivant le premier contact ou une modification de l’angle d’approche.

    oups j’ai failli signer ce commentaire frederic 😉

  10. Christophe > oui, ça s’appelle les stages dans les bonnes agences 😉
    PRman > je te reconnais bien là !
    Fred > toujours aussi joueur – on brainstorm mercredi !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *