PRland par Eric Maillard header image 1

La béatitude selon Le Parisien Economie

5 septembre 2005 · Presse · 2 Commentaires

Pour tout ceux qui ont le moral en berne, ne manquez pas aujourd’hui le premier supplément économie du parisien. La couv’ révèle que "les français aiment leur patron", leur "entente cordiale" est développée à travers un sondage exclusif dans la rubrique le fait de la semaine. Les autres rubriques ont chaussé les mêmes lunettes roses, des pages économie aux pages pratique en passant par la saga de la semaine, votre argent ou les entreprises en Ile-de-France. Quelques morceaux choisis parmi les titres : "Recrutement des cadres : enfin l’embellie", Les pôles de compétitivités "Une grande chance pour les spécialistes", "Bourse : Des perspectives favorables", "le CNE peut profiter à tous les salariés"… Elle est pas belle la vie ?

La révélation Katrina

5 septembre 2005 · Médias · Laisser un Commentaire

Les images chocs évoquent inévitablement un pays parmi les plus pauvres de la planète, Haïti ou le Niger, alors qu’elles nous arrivent de l’un des plus riches d’entre tous. Quelle révélation ! L’amérique flamboyante souffrirait d’une pauvreté cachée et allègrement ignorée par son Président tout occupé à entretenir son ranch ? On sait que c’est la règle : les médias s’intéressent aux évidences lorsqu’elles se trouvent sous les feux de l’actualité, de préférence lorsqu’il y a des images. Il y a juste des moments où ça devient encore plus insupportable que d’habitude. On feint de découvrir le pays du quart-monde, les 45,8 milions d’américains qui sont privés d’assurance maladie, le racisme anti-black jusqu’au plus haut niveau… Pourtant on le sait depuis toujours. Ce qu’on savait moins, c’est que l’ouragan avait été annoncé, que les dégâts auraient pu être anticipés. Je rêve aujourd’hui d’une presse qui n’attendrait pas un ouragan aux US ou une série d’incendies dévastateurs à Paris pour relater, un peu hébétée, des réalités très largement ignorées au quotidien. Quelle actualité fournira suffisamment d’images pour "découvrir" les horreurs quotidiennes au Tibet ? Les associations font pourtant leur boulot, les médias ne suivent pas, il est temps de se bouger dans les rédactions.

La joie des services clientèles téléphoniques

3 septembre 2005 · Humeur · 4 Commentaires

Je viens de passer presque 2h00 confronté à la vraie vie, pas le monde virtuel des blogs, non, non, juste celui des services clientèles, ce merveilleux univers des call centers. J’avais une demande certes pas facile : associer mon abonnement Canal + à l’un des deux bouquets Noos dont je dispose pour avoir toutes les chaînes sur une même carte. Ca fait plusieurs mois que je devais le faire mais je reculais l’échéance, bêtement inquiet à l’idée que ça ne prenne plus que les 10 minutes qui auraient du être nécessaires.

Après avoir tenté en vain de trouver une voie d’accès simplifiée en gérant la demande sur les sites des deux fournisseurs concernés, je me décide à appeler Noos : le premier numéro indiqué sur le site est hors service, pas de problème, je passe par l’annuaire pour accéder au répondeur Noos. Bonne nouvelle, le message d’accueil est très clair : la plupart des questions peuvent être réglées très vite. Cool, je me laisse guider…

"Pour une question commerciale ou administrative, tapez 1, pour une assistance technique, tapez 2" Ok, je tape 2, ça s’annonce bien

"Modifier la facture, taper 1, changer l’abonnement, 2, autre demande, 3" Bon je réfléchis 1 seconde (on est samedi, le cerveau est en service minimum), non je ne change pas l’abonnement, je tape 3

"Vous déménagez tapez 1, résilier votre contrat, 2, autre demande, 3" J’aurais peut-être du taper 2 plus haut, bon je me démonte pas et je tape 3…

La charmante voix mi-humaine mi-synthétique m’annonce joyeusement que je vais être mis en relation avec le service concerné. Après quelques 20 minutes de musique type supermarché, sans aucune indication sur la durée d’attente prévisible, la musique s’interrompt brusquement. Yes ! Une dame me déroule sur une voix monocorde ses prénom, nom, fonction et me décoche un "bienvenue chez Noos que puis-je faire à votre service" aussi sincère que mon ton calme et détendu pour lui expliquer ma demande. Je passe par les méandres habituels de numéros abonnés, nom, adresse, réexplique ma demande, j’entends la dame taper nerveusement sur son ordinateur, hésiter puis me répondre "il va falloir appeler Canal Plus pour ça, je vous donne les 3 numéros de téléphone que vous pouvez appeler". Pourquoi 3 numéros (tous très différents) ? L’histoire ne le dira jamais.

J’appelle un des 3 numéros au hasard, on me demande d’entrer mon numéro abonné, je ne l’ai pas sous la main, pas de problème, la jolie voix "synthéthumaine" (tiens on dirait la même d’ailleurs) me rappelle que je peux le trouver sur mon magazine abonné. Je cours nerveusement à la recherche d’un de ces machins que j’ouvre jamais, par miracle, j’en trouve un, choisis parmi les 3 séries de numéros indiquées celle qui me parait sympa (comment je sais lequel est mon numéro abonné moi ??) et, miracle, je rentre directement dans le système Canal : je crois qu’on peut dire que j’ai la baraka moi aujourd’hui… Là c’est à nouveau le long couloir de choix multiples. Il propose toujours pas "Passer votre abonnement Canal d’une carte Noos à une autre", je suis dans la catégorie "autre demande", définitivement. La musique d’ascenseur cette fois, seulement 10 minutes d’attente, j’arrive dans un premier service qui me redirige avant de m’avoir bien fait comprendre au ton de sa voix que je l’avais dérangée inutilement. Je profite de la troisième série musicale pour m’enfiler un petit Lexomil et une dame tout à fait charmante décroche pour prendre mon problème à bras le corps malgré ma demande déroulée d’une voix monocorde, avec un agacement à peine audible grâce aux premiers effets du myorelaxant. Elle s’execute, me prévient qu’il est préférable de laisser le décodeur allumé sur une chaîne de Canal le temps que ça soit pris en compte, ce qui peut être très long (sans doute la nuit entière). Je sens bien que ça peut ne pas marcher, qu’il est possible que je sois obligé de rappeler, mais je n’ai même plus le courage de lui poser la question et de prendre son numéro d’accès direct au cas où. De toute façon, j’ai même pas prévu de regarder la télé ce week-end. Ce serait juste bien que ce soit rétabli pour la diffusion de Desperate Housewives jeudi prochain.

J’ai l’impression d’avoir vécu un grand moment de solitude que beaucoup ont déjà vécu avec un service clientèle ou un autre. OK, j’avais promis de plus jamais me plaindre sur mon blog mais là je me plains pas, je constate.

23h au bureau – le téléphone ne sonne plus

2 septembre 2005 · Humeur · 1 Commentaire

Grosse journée, longue semaine, y a des fois où on fait pas un métier facile… Bon c’est la première fois que je me plains sur mon blog, c’est aussi la dernière, promis. Tiens, tant que j’y pense, quelqu’un pourrait me rappeler où est le Club med Gym le plus proche ??

Technorati lance une version Beta de Blog Finder

2 septembre 2005 · Blogs · Laisser un Commentaire

Blog Finder est destiné à classer non plus seulement les notes mais les blogs par catégorie. L’idée est bonne mais la version Beta reste très améliorable comme le démontre Josh Hallett dans son analyse initiale (exemple basé sur la catégorie RP) puis plus poussée du service.

tags technorati :

7h55 au bureau – le téléphone sonne

1 septembre 2005 · Humeur · 3 Commentaires

- "Allo, bonjour"

- "Bonjour monsieur, je suis journaliste pigiste, on m’a dit que vous aviez organisé une conférence sur les blogs cette semaine et qu’il y avait le français Laurent Le Meur"

- "Absolument, mardi dernier, sur les blogs, le RSS, le podcasting et un tour d’horizon d’autres nouveaux médias émergeants, et Loïc Le Meur est en effet intervenu"

- "Bon ben ça m’intéresse, surtout le blogcasting… Je voulais savoir si vous pouviez m’envoyer le dossier de presse"

- (amusé) "Je peux vous faire passer la présentation mais je vous invite plutôt à assister à l’une des nombreuses conférences à venir à la rentrée, vous pourrez y rencontrer les principaux acteurs des blogs et du podcasting, comprendre mieux le périmètre et les enjeux de ce nouvel environnement média"

- "Ah, mais comment je fais pour les trouver ?"

- "Vous les trouverez facilement via un moteur de recherche par exemple"

- "Oh vous savez, moi, les moteurs de recherche, internet, c’est pas trop mon truc"

- (agacé) "D’accord, je peux vous envoyer une liste mais pour plus de détails, il faudra passer par le net"

- (limite aimable) "Bon ben d’accord envoyez moi la liste mais surtout le dossier de presse et mettez bien les visuels et les prix, je dis ça parce qu’on voit encore trop souvent des dossiers mal faits et incomplets"

- "Bien sûr, avec les prix…, vous pouvez me rappeler votre adresse email ?"

- "Je préfère par courrier, j’ai pas trop accès aux mails là…"

J’ai bien fait d’arriver tôt au bureau, ça aurait été dommage de rater ça, non ? Sinon, je me dit que globalement, c’est pas gagné…

31 août 2005 · Non classé · Laisser un Commentaire

Strategies

31 août 2005 · Non classé · Laisser un Commentaire

Strategies

31 août 2005 · Non classé · Laisser un Commentaire

Strategies

31 août 2005 · Non classé · Laisser un Commentaire

Strategies