The Farmer Project en exclu sur le net

Annoncé en grand renfort de communication, l’exclusivité de l’intégralité du court-métrage de Mylène Farmer échappe finalement à M6 puisqu’il est disponible depuis ce matin sur allociné.

En exportable à ce stade, on ne trouve qu’un extrait :

Les fans de la rouquine seront ravis puisqu’on y retrouve le style des premiers clips, dans la “tradition des mini-films” de l’époque, même si Boutonnat a depuis laissé la place au réalisateur Bruno Aveillan : univers mystique, des images lechées, un brin de sexe avec en prime la nudité de la chanteuse (qui avait été l’une des premières à se deshabiller dans un clip à l’époque de Libertine).

Le court-métrage a l’originalité d’intégrer (dans une version non censurée) le clip de Dégénération, d’y ajouter le clip du nouveau single Si j’avais au moins, le tout dans un scénario qui boucle une histoire complète.

Il est probable que les non fans s’ennuieront ferme…

Encore une semaine comme on les aime

Ca ne se calmera visiblement pas jusqu’à la fin du mois de juin. Ma revue de semaine, c’est donc :

Lundi : avant-première de Hancock à l’Olympia. J’ai tout raconté ici.

Mardi : l’équipe d’Okigo nous présente le concept de voiture à la demande, un autolib’ dans Paris dont j’aurai l’occasion de tester les avantages à l’usage grâce à un an d’abonnement

Jeudi : je rate la soirée people sur la terrasse du Westlin pour foncer découvrir Wall-E grâce à allociné. On découvre à cette occasion la nouvelle démarche participative du site au Page Rank de 7 qui propose aux amoureux du ciné et des séries TV de contribuer activement à partir de la fin du mois de juillet en donnant la possibilité d’ouvrir des fiches série puis ciné et en ajoutant à partir de septembre de nouvelles rubriques contributives et de nouvelles thématiques (Festivals, musique…). Je me note de répondre à l’invitation de passer boire un café sur les champs pour rencontrer toute l’équipe.

Samedi : Mentos créé l’événement sur l’esplanade de Montparnasse avec un set de David Vendetta à l’occasion de la fête de la musique et un show des deux chercheurs fous les Eepy Bird. On les a vu sur tous les plateaux de télé cette semaine. C’est en mode prise de risque maximale (et largement protégés par des ponchos) qu’on s’expose en live aux geyser de Coca formés par la rencontre avec des mentos. Belle soirée devant une foule en délire, bien orchestrée par RPCA.